La CBAS se penchera sur la plainte des clubs amateurs le 26 mai

@DR
@DR

La Cour Belge d’Arbitrage pour le Sport se penchera le mardi 26 mai sur la plainte des 15 clubs amateurs qui se sentent lésés par la décision de l’Union belge de football (URBSFA) d’avoir mis un arrêt définitif aux compétitions.

Début avril, l’avocat du sport Johnny Maeschalck a déposé une demande auprès de la CBAS au nom de quinze clubs amateurs, principalement issus des séries provinciales en Flandre. Pour ces clubs, la décision de l’Union belge de mettre un terme aux compétitions le 12 mars dernier a des conséquences regrettables. Sur base de ce règlement, l’URBSFA avait désigné des montants et des descendants.

Pour une partie des équipes lésées, une compétition inachevée ne doit pas avoir de conséquences sportives. Les clubs qui pouvaient encore assurer leur maintien ont été mis devant le fait accompli. Les quinze clubs soutiennent l’arrêt de la compétition car la santé prime, mais trouvent que l’URBSFA interprète mal le réglement. Selon les clubs, le classement ne peut pas déterminer la relégation si la compétition est arrêtée. Ceux-ci évoquent également les conséquences financières de cette décision, qui ont pesé encore plus lourdement lors de la crise du coronavirus.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous