Le président de la Liga prévoit des salaires réduits même après la reprise: «Les clubs n’ont pas d’autre choix»

Photonews
Photonews

Les clubs de football espagnols réduiront leurs salaires et dépenseront moins d’argent sur le marché des transferts, a prédit Javier Tebas, le président de La Liga, mardi dans divers médias espagnols.

La Liga s’attend à ce que les clubs de première division perdent environ 300 millions d’euros en raison de l’interruption liée au coronavirus. En Espagne, l’objectif est de reprendre la compétition en juin.

Pour mieux gérer le manque de revenus, de nombreux clubs, dont le Real Madrid et le FC Barcelone, ont instauré des baisses de salaire temporaires pour les joueurs et le personnel. Tebas s’attend à ce que les salaires soient toujours réduits après la reprise. « Les clubs devront baisser les salaires de leurs joueurs, il n’y a pas d’autre choix. »

« Je ne pense pas non plus qu’il y aura de nombreux transferts cet été que ce soit en Espagne ou ailleurs. Les clubs possèdent des noyaux qui vont leur faire dépasser la limite au niveau salarial. Ils devront donc se tourner vers la formation car les transferts ne seront pas possibles. »

La saison dernière, le FC Barcelone avait dépensé 120 millions d’euros pour attirer Antoine Grizemann de l’Atletico Madrid. Dans le même temps, le club madrilène avait dépensé 126 millions pour João Félix.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous