Guillaume Gillet, libre suite à son départ de Lens, bientôt de retour en Belgique?

Remercié par Lens et désormais face à un dilemme.
Remercié par Lens et désormais face à un dilemme. - Photo News

La deuxième tentative a été la bonne. Pour sa seconde saison en Sang et Or, Guillaume Gillet est parvenu à fêter une montée en Ligue 1. Le Liégeois se réjouissait de goûter à nouveau à l’élite française, côtoyée à deux reprises, avec Bastia puis Nantes, tout en étant conscient que la reconduction de son contrat n’avait encore débouché sur aucun accord tacite. Et de reconduction, il n’en sera pas question puisque le RC Lens a signifié à son médian belge qu’il était prié de faire ses valises. Même s’il jouissait d’un des salaires les plus attractifs de Ligue 2, l’aspect financier n’a pas été l’élément déclencheur de cette mise à l’écart. La raison est sportive : ayant succédé à Philippe Montanier fin février et confirmé pour la saison prochaine, le coach lensois ne comptait pas sur Gillet. Après avoir nommé Yannick Cahuzac capitaine dès son arrivée, Franck Haise a largement fait pencher la balance.

L’annonce a été un gros coup de massue pour Guillaume Gillet, qui ne s’en est pas caché sur Instagram. « C’est avec le cœur brisé que je dois vous annoncer que le club ne désire pas continuer l’aventure avec moi. C’est la tête haute que je m’en vais, le goût amer de cette décision ne pourra jamais me faire oublier votre soutien, votre gentillesse et la façon dont vous m’avez accueilli sur vos terres », a confié l’un des chouchous de Bollaert.

Où va-t-il rebondir ?

Où le Liégeois rebondira-t-il ? Il pourrait encore apporter beaucoup Anderlecht, où il a décroché huit trophées, mais la direction risque de l’estimer trop âgé au même titre que Silvio Proto. Charleroi saisira-t-il l’opportunité ? Mehdi Bayat a déclaré en janvier qu’une arrivée de Gillet n’était pas d’actualité mais le club y a songé par le passé et la donne a changé. Les Zèbres joueront l’Europa League, le joueur expérimenté est libre et son agent, Mogi Bayat, pourrait être tenté de le pousser vers le club de son frère. Et quid du RFC Liège ? Tout y a commencé et tout s’y terminera. Gillet a promis qu’il ponctuerait sa carrière en Sang et Marine et il tiendra parole mais à 36 ans, il se sent encore capable de jouer au plus haut niveau. Au RFC Liège, on nous dit qu’il est bien trop tôt pour envisager ce scénario.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous