Thomas Didillon, prêté à Genk, contraint de revenir à Anderlecht?

Thomas Didillon, prêté à Genk, contraint de revenir à Anderlecht?

Thomas Didillon (24 ans) transféré définitivement à Genk ? Ce qui a longtemps semblé une évidence ne l’est manifestement plus dans le Limbourg, où le retour en forme du vétéran Danny Vukovic (35 ans) depuis la reprise des entraînements pourrait avoir inversé la tendance. « Il est plus fort qu’avant sa déchirure du tendon d’Achille en juillet 2019 », disent certains observateurs au sujet de l’Australien.

Prêté par Anderlecht depuis la fin janvier, Didillon avait immédiatement trouvé ses marques chez le champion en titre, qu’il avait largement aidé à se relancer dans la course aux play-off 1 avant l’arrêt de la compétition.

Mais, à l’heure de trancher, d’autres éléments alimentent la réflexion des dirigeants genkois, hésitants à l’heure de devoir débourser 1,65 million pour le transfert définitif de l’Anderlechtois en plus des 550 000 euros déjà payés en janvier. Tout cela en sachant que, sur base de l’accord conclu avec le RSCA lors de la venue du Français dans le Limbourg, Genk empochera(it) de toute façon 25 % des gains lors de la revente de l’ex-portier de Metz.

Par ailleurs, la direction limbourgeoise veut à tout prix éviter de bloquer son grand talent Maarten Vandevoordt (18 ans), censé devenir le nº1 au plus tard dans un an. En attendant, Vukovic resterait titulaire et encadrerait Vandevoordt, à charge pour Tobe Leysen de faire ses preuves comme nº3 au détriment de Gaëtan Coucke et Nordin Jackers.

À la Luminus Arena, on se refusait à tout commentaire hier soir, prétextant que Didillon et Vukovic seraient les premiers avertis aujourd’hui après l’entraînement.

Du côté du parc Astrid, où l’on assure n’être au courant de rien, on attend avec impatience le verdict du KRC. Doit-on s’y préparer à un énième retour de prêt et à devoir faire une croix sur une rentrée d’argent ô combien précieuse en ces temps de crise ?

Quoi qu’il en soit, alors que Davy Roef vient de rejoindre Gand, que Frank Boeckx est en fin de carrière et que Hendrik Van Crombrugge reste courtisé, le Sporting continue de chercher un voire deux nouveaux gardiens. Compte tenu du contexte dans lequel le Français a quitté Neerpede il y a trois mois et demi – fustigeant son jeu au pied, Kompany l’avait mis de côté pour faire venir Van Crombrugge l’été dernier-, on imagine difficilement Didillon réintégrer le noyau anderlechtois la saison prochaine même si son contrat à l’ombre de saint Guidon court encore jusqu’en 2021.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous