Le groupe de travail de la Pro League serait tombé d’accord: une D1B à 7 clubs est exclue

photo news
photo news

Alors que l’Assemblée générale de la Pro League, prévue ce vendredi, devrait (enfin) mettre un terme officiel au championnat de Belgique, un groupe de travail a été composé afin de travailler sur des propositions à rendre en vue de la préparation de la prochaine saison. Si de nombreuses questions demeurent encore sans réponse pour l’heure, il est clair, dans l’esprit de tous les membres, qu’une D1B avec sept clubs est exclue, rapporte Het Laatste Nieuws. « La discussion a été très constructive, mais il est clair que personne n’est en faveur d’une D1B avec sept équipes. Il y a une alternative concrète à cela », assure l’un des participants au quotidien néerlandophone.

Avec la faillite de Lokeren, la seconde division professionnelle se retrouve dans une situation embarrassante, surtout si Waasland-Beveren était autorisé à rester en D1A et que OHL et le Beerschot étaient promus. Dans l’attente des décisions qui doivent tomber, la D1B est pour l’heure composée de Deinze, Lierse Kempenzonen, Seraing, Westerlo, le RWDM, Lommel et l’Union SG.

Pour rappel, ce groupe de travail est composé de neuf personnes : Pierre François (CEO de la Pro League), Niels Van Branteghem (commission des Licences), Michel Louwagie (Gand), Peter Croonen (Genk), Joseph Allijns (Courtrai), Eddy Cordier (Zulte Waregem), Philippe Bormans (Union), auxquels se sont ajoutés Karel Van Eetvelt (Anderlecht) et David Meekers (Saint-Trond).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous