Coronavirus: «Croiser quelqu’un à 1,5 mètre ne présente presque aucun risque», selon Yves Van Laethem

Coronavirus: «Croiser quelqu’un à 1,5 mètre ne présente presque aucun risque», selon Yves Van Laethem
Belga.

Lors de sa traditionnelle conférence de presse, le Centre de crise a annoncé que 9.706 tests avaient été réalisés. Un nombre plus bas que les derniers jours en raison du faible nombre de tests réalisés par la plateforme fédérale.

Par ailleurs, 202 nouveaux cas ont été confirmés (diminution de 2 % sur les 7 derniers jours) et 70 patients ont été admis à l’hôpital durant les dernières 24 heures (diminution de 8 % sur les 7 derniers jours). 460 patients se trouvent aux soins intensifs, et 260 d’entre eux dépendent d’une assistance respiratoire. 82 décès ont, en outre, été recensés.

Le Centre de crise a insisté sur les risques de contamination dans la rue. « Si le virus peut, dans certaines circonstances, se répandre très vite, ce n’est pas toujours le cas. Dans certaines situations, le risque est même très faible. Cela dépend notamment de la durée du contact et de sa proximité, son intensité. Croiser quelqu’un à 1,5 m de distance ne présente aucun risque, ou presque. Le risque de transmission par la respiration, sans se parler, est très bas. En revanche, avoir une conversation avec quelqu’un, sans masque, à moins d’1,5 m peut présenter certains risques, plus importants si on parle fort, si on chante, si on a une quinte de toux. Du reste, il faut un contact assez long avec quelqu’un qui émet peu de particules virales pour être contaminé », a clarifié Yves Van Laethem.

Sur le même sujet
Santé
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous