Accueil Monde

Crise sanitaire: «Nous sommes au bord d’une pandémie de la faim»

À cause du confinement, les revenus de millions de familles ont dramatiquement chuté. Or la fermeture des frontières et des marchés alimentaires a provoqué une hausse des prix pour les consommateurs. Un cocktail dramatique qui risque de tuer plus que le coronavirus.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 6 min

Dans les bidonvilles et les villages isolés des pays en développement, dans les camps de réfugiés ou les pays en conflit, le Covid-19 n’a pas débarqué seul : pour des millions de familles qui vivaient déjà dans la précarité, il a amené avec lui la misère et la faim. La vraie faim : celle qui freine le développement des enfants, celle qui tue.

De premières émeutes de la faim ont déjà eu lieu dans des banlieues pauvres au Kenya, en Afrique du Sud ou au Venezuela. « Alors que nous affrontons une pandémie de Covid-19, nous sommes également au bord d’une pandémie de faim », avait martelé, devant le Conseil de sécurité fin avril, David Beasley, directeur exécutif du PAM.

1

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs