Accueil Monde Union européenne

UE: si l’on parvient à voyager cet été, ce sera sans convivialité

La Commission veut éviter que la saison soit perdue pour le secteur touristique. Si l’on parvient à voyager cet été, ce sera en limitant strictement toutes les interactions habituelles.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Si vous voyagez pour voir la foule, ce sera un été très difficile pour vous », a prévenu la vice-présidente de la Commission européenne, Margrethe Vestager, mercredi en présentant ses recommandations sur le tourisme. Si elle ne cessait de dire au début de la crise du coronavirus que le virus ne connaissait pas les frontières, c’est avec la plus grande prudence qu’elle a incité, mercredi, à la levée progressive des restrictions de voyages entre pays européens.

Le commissaire au marché intérieur, Thierry Breton, a souligné que la Commission avait toujours conseillé de regarder la situation épidémiologique au niveau des régions plutôt que des pays. La première phase de réouverture des frontières, conseille la Commission, devrait donc intervenir entre les régions qui ont des situations comparables.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Dejolier Bruno, jeudi 14 mai 2020, 11:46

    Je crois que je vais m'isoler quelque part en montagne. Loin de tout......

  • Posté par Vanhelleputte Stefan, jeudi 14 mai 2020, 2:15

    Affligeant de devoir admettre que la Commission est absolument tétanisée et incapable de la moindre initiative. Elle se contente de constater ce qui se passe chez l'un et chez l'autre et fait mine d'émettre une opinion qui, de fait, n'est qu'une synthèse de ce que les états décident. J'ai toujours été un fervent défenseur de l'Europe, mais cette fois, ce n'est pas une déception, c'est le vide absolu : aucune opinion, aucune ligne directrice digne de ce nom, aucune proposition, rien, le vide absolu. Nous, on y a envoyé un Charles Michel et Didier Reynders. Je suis inquiet pour le premier, il semble avoir complètement disparu de la scène, quelqu'un a-t-il des nouvelles ? Quant au second, à l'heure où les principes inamovibles de l'Union Européenne ont été balayés en quelques heures (les 3%, les aides pibliques...), sa position dogmatique fait tache. Une grosse tache. Les annonces de SN Brussels Airlines et de TUI ces dernières 48 heures en sont la démonstration immédiate. Sidérant.

  • Posté par Art Christian, mercredi 13 mai 2020, 19:54

    Comment peut-on inciter les gens à partir en vacances sans qu'un testing général à l'échelle de l'Europe ne soit réalisé. Envoyer des gens que ce soit en Belgique ou à l'étranger, alors qu'ils peuvent être en contact avec des asymptomatiques, les envoyer dormir dans des lits sans savoir par qui ils ont été occupé et sans savoir le degré de désinfection apporté à la chambre, c'est n'importe quoi. Ce n'est ni de la paranoïa ni de la schizophrénie mais tout simplement du bon sens. Il serait préférable de faire comprendre aux lecteurs que cette année il est préférable de rester chez soi. Ce n'est pas une année sans vacances qui va les tuer. Il y a des gens qui ne partent jamais en vacances, qui vivent à longueur d'année confiné chez eux sans internet et même peut-être sans tv et ce faute de moyen. Alors quand je lis ou entends des gens être à la limite du burn-out parce qu'ils sont restés confiné chez eux deux malheureux mois dans un certain confort je me dis que le changement n'est pas pour demain. Vous devriez faire un reportage sur les conditions de vie de nos militaires en opération, confinés quatre mois loin de chez eux et dans des conditions qui sont loin d'être idylliques.

  • Posté par Joute Dodo, jeudi 14 mai 2020, 0:10

    Vous feriez bien de réfléchir avant d'aligner autant d'inepries. Il n'ya nulle part des militaires enfermés dans 3 pièces pendant 2 mois avec 2 enfants à faire travailler et à occuper ET dans le même temps à devoir travailler un plein temps pour le patron. Oui, les gens ont besoin de vacances. 2. Il ya des pays pour lesquels les rentrées touristiques sont essentielles. Ils s'effondreront si ils n'ont pas de touristes cet été. 3 ceux qui vont en vacances ne sont généralement pas dans la tranche d'âge laplus touchée par le covid

  • Posté par Petre Eric, mercredi 13 mai 2020, 22:40

    Boer Laurian santé mentale? Rien que ça? Déjà vous confondez vacances, période de repos, et voyages. Quand j'étais petit, dans le village où j'ai grandi, on trouvait encore quelques vieux qui n'avaient jamais vu la mer, ou une seule fois dans leur vie... elle est à 100 kilomètres! Leur santé mentale ne me semblait pas moins bonne que celle de nos contemporains, loin de là.

Plus de commentaires

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs