Accueil

«On ne touche pas à l’offre»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Du côté de la Stib, on souligne qu’un conseil d’administration s’est tenu mardi soir. Verdict ? « Le conseil a confirmé qu’il n’était pas possible de toucher à l’offre de transport », souligne Françoise Ledune, la porte-parole de la société de transport.

Pas question donc de supprimer le service coupé ou le remplacement sur ligne. « Ces deux revendications ont une influence sur l’offre. Un accord a été signé avec les partenaires sociaux et une partie de la base semble vouloir remettre cela en cause mais cela impliquerait outre la réduction de l’offre, une augmentation de charge dans les véhicules ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs