Coronavirus - Eric Domb (Pairi Daiza): "Une perte de 30 millions d'euros en 2020"

Les effets de la crise du coronavirus seront lourds pour Pairi Daiza, qui avait accueilli 2.164.000 visiteurs en 2019, un record. "Nous avons perdu les écoles, les groupes d'entreprises, les familles, avec cette crise", a expliqué Eric Domb. "Nous nourrissons l'espoir d'atteindre, quand même, un million de visiteurs d'ici Noël. La crise aura un gros impact sur Pairi Daiza en 2020. Nous allons certes être capables de payer nos fournisseurs, de payer les intérêts à nos banquiers mais on peut estimer que nos pertes vont vraisemblablement s'élever à quelque 30 millions d'euros en 2020. Nous sommes certes soulagés de pouvoir ouvrir, même très progressivement".

Les portes de Pairi Daiza à Cambron seront à nouveau ouvertes aux visiteurs dès le 18 mai, après la décision du Conseil National de Sécurité (CNS) d'autoriser la réouverture, sous conditions, des parcs animaliers et jardins zoologiques. La réouverture du parc animalier de Cambron se fera progressivement. Le parc sera accessible, dans un premier temps, qu'aux seuls abonnés et en nombre limité.

Les pertes financières consécutives à la crise du coronavirus auront des conséquences importantes pour le parc animalier hainuyer. "Nos investissements seront ralentis, notamment celui de la serre tropicale de plusieurs hectares qui est reporté sine die."

De nombreux aménagements de sécurité sanitaire ont été prévus pour accueillir les premiers visiteurs dès le 18 mai. "La capacité du parc sera très largement inférieure à sa capacité normale", a poursuivi Eric Domb. "Le but sera en tout cas de permettre à nos premiers visiteurs de passer une agréable journée en toute sécurité. L'autorisation du gouvernement d'ouvrir les jardins zoologiques et les parcs animaliers est une énorme responsabilité pour nous. Il faut se rendre compte que les gens viennent se promener chez nous, ce sont essentiellement des gens en famille, et les parcs animaliers sont des lieux extrêmement vastes. La manière dont nous allons gérer l'augmentation progressive de la fréquentation va être un test très important."

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous