Proximus: l’ex-CEO Dominique Leroy inculpée dans le dossier relatif à un délit d’initié

Proximus: l’ex-CEO Dominique Leroy inculpée dans le dossier relatif à un délit d’initié

Dominique Leroy, ancienne CEO de Proximus, a été inculpée dans le dossier relatif à un éventuel délit d’initié, indique mercredi dans un communiqué son avocat Jean-Pierre Buyle.

Fin de l’instruction

La juge d’instruction a clôturé son enquête concernant Dominique Leroy, ancien CEO de Proximus. Celle-ci a inculpé Dominique Leroy sur la base d’indices relatifs à un potentiel délit d’initié lors de la vente de ses actions Proximus à l’été 2019.

« C’est une phase importante de la procédure qui s’achève après 8 mois d’enquête. Ceci lui permettra d’avoir accès au dossier et de lever les doutes et les questionnements de la justice. »

Dominique Leroy nie formellement

« Comme elle l’a toujours affirmé, Madame Dominique Leroy réfute formellement tout indice quelconque de délit d’initié, celle-ci n’ayant, au moment de l’ordre de vente, aucune négociation en cours avec KPN et étant en discussion sur le renouvellement de son contrat chez Proximus », précise le conseil de Dominique Leroy.

« Elle précise par ailleurs que la décision de procéder à la vente de ses titres avait été prise de longue date. En outre, l’accord avec KPN est intervenu plus d’un mois après l’ordre de vente », ajoute Me Buyle.

Dominique Leroy reste confiante quant à l’issue favorable de la procédure judiciaire. Elle ne fera aucun commentaire pour respecter la procédure.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous