Le «Monsieur contre-terrorisme de l’UE» craint que le terrorisme augmente avec le coronavirus

Le «Monsieur contre-terrorisme de l’UE» craint que le terrorisme augmente avec le coronavirus

Le coordinateur de l’Union européenne pour la lutte antiterroriste, Gilles de Kerchove, a mis en garde mercredi contre une crise sécuritaire globale consécutive à la pandémie de coronavirus.

Effets multiples

La pandémie aura probablement pour effets de «remonter le moral des terroristes, favoriser la propagation de discours extrémistes et de théories du complot, entraver les efforts de la police et de l’armée dans la lutte contre le terrorisme et saper les politiques antiterroristes», analyse le Belge dans le magazine allemand Zeit Online.

Divers groupes sont déjà à pied d’oeuvre pour motiver leurs partisans via des campagnes de désinformation et des théories du complot, selon M. de Kerchove.

Le secteur de la santé, nouvelle cible  ?

Il cite le secteur de la santé comme une nouvelle cible potentielle des terroristes. «Dans le monde occidental, les extrémistes de droite et les djihadistes pourraient considérer comme très efficaces des attaques contre le personnel médical et les infrastructures médicales, car elles choqueraient profondément la société».

Il en veut pour preuve une tentative d’attentat au Missouri, où un raciste aurait planifié une attaque à la voiture piégée contre une clinique où sont traités des patients atteints de Covid-19.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous