Accueil Sports Basket NBA

Didier Mbenga: «En Afrique, le corona sera incontrôlable»

Confiné dans le Texas, « D.J. » a souffert du décès de sa sœur à Bruxelles, témoigne de la situation aux Etats-Unis, s’inquiète de l’évolution en Afrique, mobilise sa Fondation pour aider au Congo, ne croit pas vraiment à la reprise de la NBA et participe à un documentaire sur Kobe Bryant.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 16 min

Dallas… ton univers impitoyable. Pour Didier Mbenga, la ville texane est plutôt un eldorado. C’est là que le rêve de l’ancien pivot à l’envergure démesurée est devenu réalité. Là qu’il a élu résidence, avec sa « fiancée » comme il l’appelle, Céleste. C’est à Dallas que le Congolais, qui avait fui la chasse aux Tutsis et devint basketteur par le hasard d’une rencontre avec Willy Steveniers à Anvers, embrassa une improbable carrière de star : naturalisé, et profondément attaché à son pays d’adoption, il reste le seul Belge qui a joué en NBA (de 2004 à 2012) et qui y a été « bagué », sacré « champion du monde » à deux reprises, en 2010 et 2011 avec les Los Angeles Lakers de Kobe Bryant, son ami décédé tragiquement fin janvier dans un accident d’hélicoptère.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en NBA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs