Pierre-Yves Jeholet n’exclut pas de repousser la réouverture des écoles si les masques n’arrivent pas à temps

Invité sur La Première, Pierre-Yves Jeholet (MR), ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles, est revenu sur les décisions du Conseil national de sécurité qui, ce mercredi, a validé le lancement de la phase 2 du déconfinement le 18 mai et, donc, la réouverture progressive des écoles.

D’aucuns, du reste, ont demandé de reporter d’un jour la réouverture des écoles en FWB, en raison de l’arrivée tardive des masques et du gel. « L’arrivée des masques et du gel était prévue, c’est vrai, au dernier moment. On a débuté une course contre la montre. La distribution est prévue ce week-end, l’idéal aurait été plus tôt, mais on est toujours dans les temps, et on ne prendra aucun risque », a affirmé Pierre-Yves Jeholet.

Il n’empêche, si le matériel n’était pas distribué à temps, certaines écoles verraient leur réouverture repoussée. « Il faut que les masques soient là pour que ça redémarre, c’est la condition. On fait tout pour qu’ils arrivent, on espère qu’ils seront là, et on s’engage à ce que les écoles aient les masques », a-t-il ajouté.

Enfin, il fut également question de redoublement. Si une circulaire de la ministre de l’Education Caroline Désir (PS) a déjà précisé fin avril aux acteurs de l’enseignement que le redoublement d’élèves dans ce cadre devait être « exceptionnel », ce n’est pas pour autant qu’« on va laisser passer tout le monde », a assuré Pierre-Yves Jeholet.

« Le gouvernement de FWB va se pencher aujourd’hui sur la question des conseils de classe », précise le ministre-président. Mais « non, on ne va pas laisser passer tout le monde ».

Sur le même sujet
Politique
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous