L’économie belge devra attendre 2023 pour retrouver son niveau d’avant la crise

L’économie belge devra attendre 2023 pour retrouver son niveau d’avant la crise
Photo News

L’activité économique ne retrouvera vraisemblablement pas avant 2023 son niveau d’avant la crise du coronavirus, indiquent vendredi des économistes de trois grandes banques dans le journal De Tijd.

Philippe Ledent, économiste chez ING avertit que la reprise économique sera lente. « Les entreprises prévoient de licencier un cinquième des chômeurs temporaires et de retarder les investissements. Les restructurations auront un impact à long terme sur l’emploi et la consommation ».

Jan Van Hove, économiste chez KBC souligne que ce ne sont pas seulement l’emploi et les investissements qui seront touchés mais aussi les exportations. La pandémie causera des dommages durables.

« Les règles de distanciation sociale font que de nombreux secteurs ne peuvent fonctionner à pleine capacité », indique encore Koen De Leus, économiste en chef chez BNP Paribas Fortis.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous