Accueil Société

«Pas de supplément corona»: Maggie De Block interdit les prestataires de soins d’apposer des frais supplémentaires à leurs patients

Cette mesure est entrée en vigueur avec effet rétroactif à partir du 4 mai, date à laquelle les soins non essentiels ont pu redémarrer.

Temps de lecture: 2 min

Les prestataires de soins ne peuvent facturer de supplément ’corona’ à leurs patients, même si les mesures actuellement en vigueur représentent des frais supplémentaires. Pour y faire face, ils bénéficieront d’une compensation financière, annonce vendredi la ministre fédérale de la Santé, Maggie De Block.

Cette mesure, qui concerne tant les prestataires de soins conventionnés que les non-conventionnés, est entrée en vigueur avec effet rétroactif à partir du 4 mai, date à laquelle les soins non essentiels ont pu redémarrer, précise la ministre.

« Pour moi, deux choses sont importantes : les patients ne doivent pas supporter le coût du matériel de protection et les prestataires de soins ne doivent pas non plus en être les dupes », ajoute-t-elle.

Afin de ne pas pénaliser les professionnels de la santé, ces derniers bénéficieront d’un soutien financier des autorités permettant de « compenser de la manière la plus équitable possible leurs dépenses supplémentaires pendant cette crise », poursuit Maggie De Block.

Ce système de compensation, dès qu’il sera prêt, entrera également en vigueur avec effet rétroactif à partir du 4 mai, assure encore la ministre.

Quant aux patients à qui un ’supplément corona’ a été facturé, ils peuvent le récupérer en s’adressant directement à leur prestataire de soins ou avec l’appui de leur mutuelle.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Maison Médicale , samedi 16 mai 2020, 10:08

    vous avez mis les correcteurs au chômage ?

  • Posté par elias jacques, vendredi 15 mai 2020, 17:17

    On devrait purement et simplement interdire ce supplément. En effet les fournitures vont entrer dans les frais généraux, la TVA récupérée et on veut encore faire passer au tiroir caisse le consommateur déjà largement pénalisé par la crise. Pourquoi pas aussi un supplément à la caisse du supermarché, au McDo et au magasin d'habillement ? Personnellement je ne m'adresserai à aucun commerçant / prestataire demandant un supplément et si on tente de me l'imposer je refuse de payer tout simplement ! Et je conseille à chacun de faire pareil

  • Posté par Kabbedijk Irène, vendredi 15 mai 2020, 11:47

    «Pas de supplément corona»: Maggie De Block interdit les prestataires de soins d’apposer des frais supplémentaires à leurs patients Y a-t-il un correcteur à la rédaction?

  • Posté par Szabo Bertrand, vendredi 15 mai 2020, 12:23

    "Geen coronasupplement." Maggie De Block verbiedt zorgverleners om hun patiënten extra te laten betalen… Apparemment il s'agit de la traduction littérale d'un texte écrit en néerlandais. Cela n'empêche pas, en effet, de se poser des questions quant au sérieux de ceux qui se proclament "journal de référence"...

  • Posté par Chalet Alain, vendredi 15 mai 2020, 12:12

    @ Kabbedijk Irène: manifestement, dès qu'ils n'utilisent pas l'horrible et lourde formule passe-partout "par rapport à", ils sont devenus incapables de choisir la préposition correcte. Quant à utiliser ici "apposer", c'est proprement ridicule.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko