Accueil Belgique Politique

Coronavirus: vers une commission d’enquête pour «évaluer» la gestion de la crise

Nous aurons droit à une commission spéciale au Parlement, ou à une commission d’enquête, à terme, pour une « évaluation » de la gestion de la crise du coronavirus en Belgique. Dans les partis, l’idée passe, même si c’est avec des nuances : « Il faut tirer les leçons ». Notre coup de sonde…

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 6 min

Ce n’est pas encore l’heure de l’évaluation, mais elle viendra. Tous les élus que nous avons contactés recadrent : « On se trouve en pleine gestion de la crise, il faut rester très attentifs en cette phase de déconfinement, ne sous-estimons pas le risque d’une nouvelle vague de contagions, mais après cela, quand les choses se seront stabilisées, alors… » Alors il sera temps de se repasser le film au ralenti, de vérifier si tout a été entrepris au mieux pour lutter contre la propagation du Covid, de poser une série d’exigences afin qu’à l’avenir, en toute hypothèse, la réaction soit optimale.

Ce seront les missions d’une commission spéciale au Parlement, ou une commission d’enquête si nécessaire, dotée quant à elle de pouvoirs d’instruction, comme cela avait été le cas après les attentats de 2016 à Bruxelles. Les groupes politiques, on l’a dit, sont tous partants, peu ou prou, nous avons pu le constater en les sollicitant à ce propos.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par DE SCHRIJVER Edgar, vendredi 15 mai 2020, 21:38

    Aaaah, les vautours se mettent en place. Qu'ont-ils fait quand le pays avait besoin d'eux ? Rien ! Ils ont attendus sagement la fin pour foncer allègrement sur leurs proies... Merci à nos ministres de la santé...surdensitaires et absents.

  • Posté par Joute Dodo, vendredi 15 mai 2020, 21:20

    On peut déjà tirer la première leçon: le comportement de la nva bloquant la formation d'un gouvernement a été criminel. Cela a causé de nombreux décès qui n'auraient pas eu lieu si on avait eu un gouvernement en place au début de la crise, vers décembre-janvier 2020. La nva n'aurait pas été déloyal dans le gouvernement précédent, plaquant le MR pour des motifs bêtement électoralistes, on aurait eu un gouvernement.

  • Posté par Bassette André, vendredi 15 mai 2020, 19:38

    Ce qu'il faut c'est l'équivalent d'une cour d'assises composé comme elle de magistrats et d'un jury populaire. Les commissions parlementaires sont des parodies. Les loups ne se mangent pas entre eux. Ce qu'il faut c'est un "Nuremberg" et ce dans tous les pays dits démocratiques où le pouvoir a failli.

  • Posté par Joute Dodo, vendredi 15 mai 2020, 21:20

    Réflexion d'une bêtise achevée.

  • Posté par Andrieu-moreau , vendredi 15 mai 2020, 19:43

    Absolument d'accord: si la commission d’enquête se compose des mêmes que ceux qui seront soumis à l'enquête, ce sera une mascarade. Il faut un jury INDÉPENDANT du pouvoir politique. Un jury populaire ? on ose rêver....

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs