Coronavirus - Ryanair supprime 250 emplois à Dublin, Londres, Madrid et Wroclaw

Ces départs ont été obtenus grâce à une "combinaison de périodes d'essai/fin de contrats à durée déterminée, de démissions et de licenciements", ajoute-t-on. Ces pertes d'emplois ont été communiquées individuellement aux membres des équipes cette semaine.

D'autres annonces concernant des pertes d'emplois et des réductions de salaire des équipages sont attendues avant la fin du mois de mai, à la lumière des nouvelles restrictions de vols en cours, a précisé le directeur du personnel de Ryanair, Darrell Hughes. "Nous continuons à rencontrer nos syndicats de pilotes et de personnel de cabine dans toute l'Europe pour finaliser jusqu'à 3.000 suppressions d'emplois et 20% de réductions de salaires, alors que nous reprenons environ 40% de notre programme de vol normal à partir de juillet", a-t-il ajouté.

Ryanair a opéré moins de 1% de son programme de vol normal en avril, mai et juin, et a annoncé cette semaine que seulement 40% de son programme de vol serait opéré en juillet. Pour l'année entière, Ryanair s'attend maintenant à transporter moins de 100 millions de passagers, soit plus de 35% de passagers en moins que l'objectif de plus de 155 millions pour l'année se terminant en mars 2021.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous