Aides d’Etat pour Brussels Airlines: le gouvernement belge et Lufthansa se quittent sans accord

Carsten Spohr (CEO de Lufthansa).
Carsten Spohr (CEO de Lufthansa). - PhotoNews

Le gouvernement fédéral et le groupe allemand d’aviation Lufthansa se sont séparés ce vendredi après-midi sans accord sur le soutien de l’État à la filiale de Lufthansa, Brussels Airlines. Les discussions se poursuivront dans les prochains jours et les deux parties s’efforcent de parvenir à un « accord fructueux », selon un communiqué de presse conjoint publié par le gouvernement et la Lufthansa.

« La réunion de ce vendredi a donné aux deux parties l’occasion d’expliquer davantage leurs positions respectives et d’entamer un rapprochement », indique le communiqué. « Les deux parties sont fermement déterminées à parvenir à un accord fructueux dans l’intérêt de Brussels Airlines, de son personnel et de tout l’écosystème autour de l’aéroport. »

Les parties ne cachent pas que « ces dernières semaines, les contacts ont été très difficiles ». « Même si des progrès ont été enregistrés au niveau du business plan », assure-t-on. « Tant Lufthansa Group que l’État belge reconnaissent l’importance de Brussels Airlines en tant que hub économique offrant une connectivité étendue, et l’importance d’un plan de croissance ambitieux qui se concentre sur le continent africain et nord-américain. »

Carsten Spohr devait évoquer avec le gouvernement le sort de Brussels Airlines, filiale du géant allemand, qui a annoncé une restructuration qui menace un millier d’emplois, soit un quart de son personnel. Une aide d’État d’au moins 290 millions pour Brussels Airlines était notamment au menu des discussions. Le gouvernement espère obtenir de ces discussions des garanties notamment en termes d’emploi, tandis que l’homme fort de Lufthansa est lui opposé à l’immixtion du politique dans les affaires économiques.

Il s’agissait d’une première rencontre entre les acteurs du dossier.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous