Accueil Société Régions Bruxelles

Le coronavirus menace l’avenir de l’Atomium

L’absence des touristes étrangers creuse un trou de 3 millions d’euros dans les caisses de l’Atomium. Il faudra aider le monument emblématique de Bruxelles à se redresser.

Chef du service Culture Temps de lecture: 2 min

L’Atomium vit avant tout de ses visiteurs. L’édifice est géré comme une institution privée et avec 93 % de recettes propres, il bénéficie de très peu de subsides publics, à peine 3 %. L’impact du coronavirus sur la billetterie et sa trésorerie est calamiteux. Jeudi 14 mai, l’ASBL de gestion de l’Atomium a budgété un déficit d’au moins 3 millions d’euros pour l’exercice 2020. En février, les prévisions tablaient encore sur un boni de 800.000 euros.

Les conséquences pour l’avenir de ce monument emblématique de l’histoire et du tourisme à Bruxelles sont dramatiques. Malgré des coupes sombres dans la totalité des contrats temporaires et intérimaires, les réserves financières de l’Atomium seront bientôt à sec. Depuis le 14 mars, les rentrées sont nulles. Une réouverture progressive est envisagée à l’horizon du 1er juin, mais sans certitude.

Le public belge représente seulement 30 % des visiteurs. En attendant le retour des touristes étrangers, à une date aujourd’hui hypothétique, l’Atomium devra se refocaliser sur le marché national. Mais si la crise se prolonge au-delà de l’été, cela ne suffira pas. Un plan de secours financier sera nécessaire pour sauver l’emblème de l’Expo 58.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par De Ronde Michel, vendredi 15 mai 2020, 19:25

    Pas de craintes ! C'est du costaud, de l'inoxydable. Qui plus est, le passé de l'Atomium est la meilleure garantie de son avenir.

  • Posté par Biot Philippe, vendredi 15 mai 2020, 17:13

    Ne craignez rien! Personne ne rasera l'atomium. L'atomium sera encore ouvert pendant des années, exactement comme la Tour Eifel. L'outil reste intact et en parfait état. Par contre pour Brussels Airlines.....

  • Posté par Smyers Jean-pierre, vendredi 15 mai 2020, 16:18

    Voilà un information qui fout les boules.

  • Posté par DE SCHRIJVER Edgar, vendredi 15 mai 2020, 15:51

    S'il faut impérativement verser 300.000 €uros dans quelque chose, évitons "Brussels Airlines" au profit de notre "Atomium". Au moins, il est bien belge celui-là !

  • Posté par DE SCHRIJVER Edgar, vendredi 15 mai 2020, 17:27

    Oups, oui.... Je m'étais gouré de quelques zéros. Il est vrai que la Belgian Airlines n'est pas à ça près. Ah ah...le bon vieux temps où à la Sabena ils achetaient leurs rondelles de citron pour le thé, chacune à 15 francs belges pièces !!! Et où ils demandaient au personnel d'être habillé en uniforme, avant de pointer en arrivant dans les services !!! Les bonnes vieilles habitudes sont difficiles à changer....Et l'argent s'évapore avec l'aide de Lufthansa... En deux ans !!!

Plus de commentaires

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo