Barbier, terrains de sport…: ce qui change ce lundi précisé dans un arrêté royal

Barbier, terrains de sport…: ce qui change ce lundi précisé dans un arrêté royal
PhotoNews

Le Conseil national de Sécurité a décidé ce mercredi d’enclencher la phase 2 du déconfinement. Celle-ci entrera en vigueur lundi prochain, le 18 mai et ses modalités ont été précisées dans un arrêté royal ce vendredi.

1

Les écoles

C’était attendu : la réouverture partielle des écoles a été confirmée par le Conseil national de Sécurité. Côté francophone, cette reprise concernera les élèves de sixième primaire et de sixième et septième secondaires. Sur le terrain, la rentrée se fera en fonction des réseaux d’enseignement et des communes. Les écoles peuvent mettre du nouveau matériel pédagogique à disposition des élèves à domicile et inviter individuellement les élèves qui doivent faire l’objet d’un suivi spécifique en raison de difficultés scolaires ou des besoins d’apprentissage particuliers.

2

Les entraînements

Les entraînements sportifs réguliers en extérieur et n’impliquant pas de contacts physiques, les cours à l’extérieur et en club pourront également reprendre à partir de lundi. Ils se feront en présence d’un entraîneur et à condition que les distances de sécurité soient respectées. Les cafétérias et les vestiaires devront rester fermés. Les sorties à cheval sont autorisées, et ce uniquement en vue du bien-être de l’animal et avec un maximum de trois cavaliers.

En Flandre, les skateparks et les terrains de sport peuvent également être rouverts sous la surveillance et dans les conditions déterminées par l’administration locale. C’est ce qu’a déclaré le ministre de l’Intérieur flamand Bart Somers après la publication du décret ministériel. « Les enfants qui ne sont pas membres d’un club sportif devraient également avoir la possibilité de faire de l’exercice et du sport en plein air et en bonne santé », a déclaré le ministre Somers. Les enfants et les jeunes pourront pratiquer des sports en groupes de 20 personnes maximum, à distance de sécurité les uns des autres et sous la surveillance d’un adulte.

3

Les commerces

Les entreprises offrant des biens ou des services aux consommateurs sont autorisées à ouvrir à partir de ce lundi. Sont concernés les coiffeurs, les tatoueurs ou encore les salons d’esthétique. Certaines professions de contact devront cependant restées fermés : les salons de massage, les centres de bien-être, en ce compris les saunas, les centres de fitness, les casinos, les salles de jeux automatiques et les bureaux de paris.

Dans les instituts de beauté, les instituts de pédicure non médicale, les salons de manucure, les salons de coiffure, les barbiers et les studios de tatouage et de piercing, certaines modalités devront être respectées. L’accueil ne peut avoir lieu que sur rendez-vous, salles d’attente ne peuvent être utilisées pour les clients et, sauf en cas d’urgence, les toilettes non plus. Toute personne à partir de l’âge de 12 ans est tenue de se couvrir la bouche et le nez au moyen d’un masque ou de toute autre alternative en tissu dès l’entrée dans l’entreprise ou le lieu de la prestation du service, à l’exception du client pour la durée strictement nécessaire à un traitement au visage.

4

Les marchés

Des marchés de maximum 50 échoppes pourront aussi être organisés moyennant l’accord des autorités locales. Les brocantes et les marchés aux puces ne peuvent pas rouvrir. Les règles de distanciation devront y être d’application et un plan de circulation devra être instauré. Le port d’un masque ou d’une protection bucco-nasale sera obligatoire pour les commerçants et leur personnel et sera fortement conseillé pour les clients.

Les autorités communales compétentes doivent mettre à disposition les produits nécessaires à l’hygiène des mains, aux entrées et sorties du marché. Les marchands doivent le faire, pour leur personnel et de leurs clients, dans les marchés. Il est interdit aux visiteurs de consommer de la nourriture ou des boissons dans les marchés.

Une organisation ou un système permettant de vérifier combien de clients sont présents sur le marché doit être mis en place et un plan de circulation à sens unique est élaboré.

5

Les musées

Les musées et les infrastructures d’intérêt culturel comme les bâtiments historiques pourront aussi rouvrir leurs portes à partir de ce lundi. Une billetterie en ligne ou par téléphone sera obligatoire ainsi que des mesures pour éviter les effets de foule à l’intérieur de l’établissement. Les bibliothèques pourront également ouvrir aux mêmes conditions. Un nombre maximum de visiteurs par créneau horaire sera déterminé et le matériel didactique doit être désinfecté après chaque utilisation.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous