Coronavirus - Les pêcheurs flamands qui ne partent plus en mer, recevront des indemnités

Le secteur de la pêche, dont 40% des prises sont réservées aux restaurants et aux marchés, est fortement touché par la crise du coronavirus. Les prix du poisson ont ainsi chuté de près de 40% en moyenne en raison de la fermeture des établissements.

L'Europe prévoit des mesures de soutien, qui sont désormais transposées par le gouvernement flamand.

Les armateurs devront maintenant s'accorder pour savoir qui pourra naviguer à quel moment afin d'assurer l'approvisionnement en poisson et ne pas compromettre la vente aux chères de poissons. Ils examineront également comment les équipages pourront être soutenus.

Le secteur ne souhaite pas repartir en mer pour de courtes périodes d'une semaine, et ce afin de pouvoir mieux aligner l'offre et la demande. Un maximum de 40% de la flotte devra rester à quai en même temps.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous