En Chine, cinq vaccins contre le coronavirus ont été testés sur l’homme

En Chine, cinq vaccins contre le coronavirus ont été testés sur l’homme

La Chine compte désormais cinq vaccins expérimentaux anti-Covid-19 testés sur l’homme, et « les progrès vont bon train » avec des doses déjà inoculées à 2.500 volontaires, a déclaré vendredi un vice-ministre de la Santé.

Soucieux de protéger les Chinois et de faire taire les critiques occidentales sur sa gestion de l’épidémie, le gouvernement encourage instituts publics et compagnies privées à accélérer leurs recherches.

« Dans l’ensemble, les progrès vont bon train », grâce à une bonne coopération entre services de santé, hôpitaux et instituts de recherche, s’est félicité Zeng Yixin, un vice-ministre de la Santé.

« 2.575 volontaires au total ont été vaccinés dans le cadre des différents projets » et « aucun effet indésirable majeur n’a été rapporté », a souligné M. Zeng lors d’une conférence de presse à Pékin.

Il n’a pas évoqué de date de commercialisation d’un éventuel vaccin, estimant toutefois que la « phase 2 » de tous les essais cliniques en cours sera terminée d’ici juillet – c’est la deuxième des trois étapes des tests sur l’homme à valider avant toute commercialisation.

Cinq projets sont donc en cours.

Le secteur des vaccins en Chine est miné par une crise de confiance après plusieurs scandales. La découverte en 2018 dans une entreprise de la province du Jilin (nord-est) d’un processus de fabrication illégal d’un antirabique avait provoqué un tollé.

En 2017, un ex-haut responsable de l’agence chinoise des médicaments avait été condamné à 10 ans de prison pour avoir accepté des pots-de-vin de fabricants de vaccins.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous