Accueil Culture Livres

Récrire l’histoire pour mieux la saisir

Si Napoléon avait gagné Waterloo ? Et Hitler la guerre ?

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

On pourrait penser que de tout temps, les hommes se sont amusés à récrire l’histoire, à imaginer ce qui se serait passé si un tel avait remporté la victoire plutôt qu’un autre sur un champ de bataille. En réalité l’histoire conjecturale en tant que genre semble plutôt récente, le seul traité antique d’historiographie dont nous ayons hérité, le célèbre Comment on écrit l’histoire de Lucien de Samosate (Ier-IIe siècle), mettant en garde contre «  l’admission du mensonge, si léger qu’il soit  ». De nos jours, la conjoncture intellectuelle favorise chez les historiens l’usage de la démarche spéculative pour des tas de raisons que dénombrent Quentin Deluermoz et Pierre Singaravélou dans leur enquête pour le moins déroutante, consacrée aux « analyses contrefactuelles » et aux « futurs non advenus ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs