Arrêt de la L1: Houllier évoque un «complot» contre l’OL

Gérard Houllier
Gérard Houllier - Photo News

« Il y a un axe entre l’OM et le PSG et il a frappé fort. Il s’est mis des alliés de son côté avec des arrangements entre amis et je pense que c’était surtout un complot, un plan pour éliminer l’OL», a fustigé l’ancien entraîneur de Lyon (2005-2007), sur OLTV, la chaîne de télévision du club rhodanien.

«Ce sera étouffé car je dirai que l’Etat est présent et partie prenante. J’ai suivi toutes les conférences de presse d’Emmanuel Macron ou Edouard Philippe et on n’a jamais parlé de sport. Et comme par hasard, sur la dernière, on dit que le championnat ne pourra pas reprendre. C’était la première fois que l’on parlait de sport. J’ai trouvé ça un peu bizarre», a ajouté Gérard Houllier, DTN de la fédération française durant treize ans (1988-1998, 2007-2010).

Depuis la décision de mettre un terme anticipé à la saison de L1 en raison de la pandémie de coronavirus, Jean-Michel Aulas ne décolère pas: il a écrit aux parlementaires français pour les convaincre de «faire marche arrière» et a déposé deux recours devant le tribunal administratif.

«J’ai trouvé cela très injuste. Un championnat ne s’arrête pas à la 3e, à la 19e ou à la 28e journée. On va au bout sinon on considère qu’il est nul et non avenu», a encore estimé Gérard Houiller.

— «Ca fait plaisir à beaucoup de gens» -

«Si ça se passe bien en Allemagne ou en Angleterre à partir du mois de juin, vraiment nous aurons l’air ridicules. Nous aurons été la seule grande nation à avoir arrêté trop vite», a-t-il souligné.

«J’ai dit sur une chaîne anglaise que nous avions pris une décision trop hâtive. Rien n’empêchait d’attendre trois semaines ou fin mai ou encore début juin de ce que l’on allait faire. Ce qui se passe aujourd’hui est encourageant, peut-être que cela ne le sera plus dans trois semaines, donc nous aurions pu attendre», a poursuivi Houllier qui ne croit pas à la reprise.

«Je ne pense pas que l’on reprenne en France car des gens sont têtus et obstinés et en font une affaire personnelle d’autant plus que cela arrange beaucoup de monde. Voir l’OL en difficulté, Saint-Etienne sauvé, Nice européen, cela fait plaisir à beaucoup de gens», a-t-il estimé.

Lyon, 7e au moment de l’interruption du championnat de Ligue 1 et toujours en course en Ligue des Champions après sa victoire en 8e de finale aller contre la Juventus (1-0), peut toutefois encore être européen s’il remporte la coupe de la Ligue dont il doit disputer la finale contre Paris-SG à une date restant à fixer.

fjt/ag/cto

AFP

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous