Accueil Société

Emmanuelle Papleux, pneumologue: «Nous ne sommes pas prêts à supporter une 2e vague» (vidéo)

Les hopitaux craignent l’arrivée du deuxième vague.

Temps de lecture: 2 min

Alors que la Belgique a entamé son déconfinement progressif, une des plus grandes craintes est l’arrivée d’une deuxième vague. Depuis plus de deux mois, le personnel soignant est en première ligne pour lutter contre le Covid-19. L’occasion pour Emmanuelle Papleux, pneumologue pour les hôpitaux bruxellois Iris Sud de faire le point au journal télévisé de la RTBF.

Huit semaines de fatigue

« Ces huit semaines ont été épuisantes pour l’équipe. Aussi bien physiquement que psychologiquement, » a-t-elle admis.

« On a mis notre vie privée de côté pour se consacrer aux patients. Nous ne sommes pas prêts à supporter une deuxième vague. Les équipes sont très fatiguées. On demande à l’ensemble de la population de faire très attention. »

La rapide adaptation

Emmanuelle Papleux a expliqué la réorganisation très rapide des hôpitaux. « Très vite il y a eu ce dynamisme, cette volonté de créer quelque chose d’efficace. » Et ce, malgré le manque de matériel. « Tous les masques de tous les services ont été recentralisés à un seul endroit pour permettre une distribution bien réfléchie. » Malgré ça, les protections manquent. « On a dû garder des masques pendant trois jours de manière successive. »

Et si la fatigue physique et psychologique est présente, le repos sera pour plus tard. Pas question dès lors de relâcher la vigilance.

Habitat

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par Lefebvre Philippe, samedi 16 mai 2020, 20:57

    Qu'on arrête avec cette 2ième vague...et la 3ième...dans aucun endroit sur cette planète, il n'y a eu une 2ième vague égale ou plus importante que la première... Mais il faut faire peur, il faut culpabiliser le citoyen...et bye, bye nos libertés... Et puis imaginons (osons le ) que ce virus disparaisse de lui-même et qu'en plus, il ne revienne jamais (comme tant d'autres coronavirus, dont le SRAS) , quelle catastrophe ! Tout ces milliards de perdus pour un vaccin !!! Inimaginable ! Donc, il faut faire croire que seconde il y aura...

  • Posté par Margraff Jacques, dimanche 17 mai 2020, 12:12

    entièrement d'accord il n'y aura plus que probablement jamais de seconde vague mais il faut nous maintenir dans la peur (cf maladie de Kawazaki) ! Bien sûr qu'il faut être prudent, mettre son masque, protéger les personnes âgées mais pour le reste vivons !!

  • Posté par Det Ben, samedi 16 mai 2020, 22:33

    5% de la population en contact avec le virus. 95% de candidats à le recevoir. Sans mesures strictes et appliquées = voie royale avec 95% de probabilité d'avoir une une réactivation de la propagation. il y aura encore des morts dans la durée qui dépendra de NOUS. Avec un R0=1, on aura juste un étalement "acceptable" en hôpital de milliers de morts. Et cette l'expérience des hôpitaux, il vaut mieux ne pas y entrer car qu'on en sorte chaud ou froid, l'expérience est traumatisant, éprouvante avec parfois des séquelles qui vont perdurer de longs mois. A ceux qui sont sûrs qu'il n'y aura pas de 2e vague, j'espère qu'ils font partie de ceux qui appliquent les conditions nécessaires pour qu'elle n'arrive pas comme une vague mais comme une ondulation.

  • Posté par Martin Roland, samedi 16 mai 2020, 21:05

    Lamentable.

  • Posté par Durieux Karine, samedi 16 mai 2020, 18:53

    Qu'est-ce qu'on attend pour imposer le masque partout???

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko