Thorgan Hazard frappe fort lors d’une reprise historique

Dans cet article
Thorgan Hazard frappe fort lors d’une reprise historique

La planète football avait les yeux rivés sur l’Allemagne, ce samedi. Premier grand championnat européen à retrouver la compétition, la Bundesliga a effectué une reprise sans encombre, lors de laquelle Thorgan Hazard s’est illustré, mais avec plusieurs scènes cocasses au vu du contexte sanitaire.

1 Bien en jambes, T. Hazard a lancé le derby Dortmund – Schalke 04

Après plus de deux mois sans compétition et seulement quelques semaines d’entraînements (sans contact) dans les jambes, il ne fallait pas s’attendre à ce que la Bundesliga reprenne sur les chapeaux de roues. Dans ce qui constituait l’affiche du week-end, à savoir le derby entre Dortmund et Schalke 04, c’est le Belge Thorgan Hazard qui a permis d’animer les débats. Après une entame de match sous des allures de joute amicale – comme dans la plupart des autres rencontres – le médian offensif a décoché une merveille de passe pour servir le jeune phénomène Erling Haaland. Soit le premier but, juste avant l’heure de jeu, d’une nouvelle ère pour le football européen. Le Borussia n’a ensuite pas dû forcer son talent pour enfoncer un Schalke bien faiblard. Raphaël Guerreiro et Erling Haaland s’en donnaient à cœur joie, tandis que notre compatriote ponctuait une contre-attaque éclair. 4-0 score final, alors que Dortmund faisait face aux blessures d’Axel Witsel, Emre Can et Dan-Axel Zagadou, soit trois titulaires. Et dire que Thorgan Hazard n’aurait pas dû commencer la rencontre, puisqu’il a bénéficié de la blessure, à l’échauffement, de Giovanni Reyna pour devenir titulaire de dernière minute. Et ainsi aider son équipe à revenir provisoirement à un point du Bayern Munich, leader. En face, Benito Raman était lui aussi titulaire avec Schalke 04, mais l’attaquant belge (quatre buts, quatre assists) n’a cette fois pas su faire la différence.

2 Des célébrations pas toujours respectées, notamment par Boyata

Cette reprise du football en Allemagne (pour les deux premières divisions nationales) a montré quelques scènes pour le moins inhabituelles. Huis clos oblige, l’absence de supporters laissait planer une ambiance assez pesante dans les stades, alors que les joueurs habituellement sur le banc prenaient place – masqués – en tribune avec des sièges espacés. Pour rappel, ces mêmes joueurs ont été testés très régulièrement ces derniers jours, à l’instar de leur famille, avec une mise en quarantaine d’une semaine. La Ligue allemande de football (DFL) a cependant demandé d’éviter tous contacts, avant et après les rencontres, ainsi que lors des célébrations de but (sauf avec les pieds et les coudes). Pour ces dernières, l’impératif sanitaire de distanciation sociale n’a pas toujours été respecté. C’est surtout le Hertha Berlin qui fut le mauvais élève ce samedi, à cause notamment du Belge Dedryck Boyata (titulaire à l’instar de Dodi Lukebakio), critiqué pour avoir embrassé un coéquipier après un but. Mattheus Cunha a également pris dans ses bras le buteur berlinois Vedad Ibisevic après le 0-2. Preuve qu’il est bien difficile de contrôler un ingrédient qui fait l’essence même du football : l’émotion. Heureusement pour ces joueurs, aucune sanction ne tombera car il s’agit juste de conseils donnés par la DFL.

3 Reprise mitigée pour le « capi » Koen Casteels avec Wolfsburg

Hormis Thorgan Hazard, Benito Raman, Dedryck Boyata et Dodi Lukebakio, un autre Belge effectuait son retour sur les pelouses, ce samedi. Pour Koen Casteels, l’après-midi fut contrastée avec Wolfsburg. Le gardien de 27 ans a été coupable d’une « savonnette » sur le but égalisateur d’Augsbourg, avant de voir le VAR annuler un second but adverse suite à une position de hors-jeu. Finalement, ses coéquipiers ont ramené sur le fil – dans les arrêts de jeu – une victoire 1-2. De nouveau titulaire depuis la mi-novembre avec Wolfsburg, le portier (auteur de quatre clean sheets cette saison et capitaine depuis quatre rencontres) espère que ses pépins physiques sont désormais derrière lui. Avec l’Euro 2020, reporté d’un an, dans le viseur.

Le Bayern Munich veut reprendre ses distances

Hansi Flick veut mener le Bayern vers un nouveau titre.
Hansi Flick veut mener le Bayern vers un nouveau titre. - Photo News

Champion en titre, le Bayern Munich retrouve la compétition allemande ce dimanche, à 18h. Toujours installés dans le fauteuil de leader, les hommes de Hansi Flick auront pour objectif de reprendre leurs distances avec Dortmund, revenu provisoirement à une unité de la première place. Il s’agira de s’imposer à l’Union Berlin, qui pointe à la 12e position en Bundesliga, alors que les Bavarois sont invaincus depuis la trêve hivernale après un premier tour compliqué.

Plus tôt dans la journée (15h30), le Belge Sebastiaan Bornauw (ex-Anderlecht) reprendra lui aussi le collier avec Cologne qui reçoit Mayence. Titulaire et déjà auteur de cinq buts pour sa première saison en Allemagne, le défenseur de 21 ans souhaite recommencer sur sa lancée de l’avant Covid. Un autre Belge, l’ex-Gantois Birger Verstraete, espère jouer avec Cologne après avoir soigné une blessure au ménisque durant le confinement.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous