Election présidentielle américaine: le coronavirus impacte le duel Trump-Biden

Election présidentielle américaine: le coronavirus impacte le duel Trump-Biden
AFP

L’« ennemi invisible » a fait près de 90.000 morts aux Etats-Unis, ravagé l’économie mais aussi secoué la politique : à six mois de l’élection présidentielle, le coronavirus a brouillé les cartes, cassé les repères.

L’affrontement pour la Maison Blanche entre Donald Trump, 73 ans, et Joe Biden, 77 ans, a pris une tournure inédite.

Seule certitude, le virus meurtrier, qui a paralysé la campagne et rendu le candidat démocrate presque inaudible, alors que le scrutin du 3 novembre approche.

« Nous n’avons vraiment pas la moindre idée de la manière dont la dynamique va évoluer », résume Christopher Arterton, professeur à l’université George Washington, soulignant à quel point les grilles d’analyse traditionnelles sont inopérantes.

Vivement critiqué pour sa gestion de la crise sanitaire, navigant à vue dans une tempête économique à l’issue incertaine, Donald Trump a, depuis quelques jours, choisi une nouvelle cible : Barack Obama, l’un des grands atouts de son rival.

La popularité de l’ancien président démocrate est au zénith, notamment auprès de l’électorat noir qui pourrait détenir les clés de la Maison Blanche.

Le président américain a ainsi promis une cascade de révélations sur ce qu’il a appelé « Obamagate », une formule-choc en référence au Watergate à l’appui de laquelle il n’a cependant fourni aucun élément concret.

« Votez » : c’est en appelant les démocrates à se mobiliser qu’a sobrement répondu jeudi Barack Obama sur Twitter.

Pas de pronostics

Fort d’un parti uni derrière sa candidature, Joe Biden mène devant Donald Trump depuis des mois dans les sondages.

Encore échaudés par la victoire surprise de ce dernier en 2016 face à Hillary Clinton, les observateurs se gardent toutefois de se fier aveuglément aux sondages nationaux, dans un pays où la présidentielle se joue à l’échelle des Etats. Et où Donald Trump a pu gagner l’élection tout en perdant le vote populaire, dans ce mode de scrutin indirect.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous