Accueil Culture

«A Touch of Sin»: étonnante épopée chinoise (photos)

Prix du scénario en 2013, le film fleuve de Jia Zangke est physique, frontal et raconte le mal-être de la société chinoise

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Quatre tranches de vie aux quatre coins de la Chine contemporaine à un moment où les protagonistes, des gens ordinaires (un mineur exaspéré par la corruption, un travailleur migrant, une hotesse d’accueil, un jeune employé), basculent dans une violence extrême. «Pourquoi tant de violence?» est la question qui taraude Jia Zhangke jusque dans les entrailles de ce film fleuve physique, frontal, inspiré de faits réels. Les quatre histoires violentes qui le nourissent sont autant de preuves du mal-être qui tenaillent la société chinoise actuelle face aux inégalités croissantes, un pays en perte de repères. Pour raconter ce pays au développement économique brutal peu à peu gangrené par la violence, il emprunte aux films de sabre, rendant hommage au genre. Le titre Touch of sin fait référence à A Touch of Zen

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs