Reconfinement après un bond de 60% de nouveaux cas en 24 heures au Chili (vidéo)

Reconfinement après un bond de 60% de nouveaux cas en 24 heures au Chili (vidéo)
AFP

Santiago du Chili s’est réveillée samedi en confinement total, une mesure ordonnée par le gouvernement après un bond de 60 % des nouveaux cas de coronavirus en 24 heures et un doublement du nombre de morts quotidiens en deux jours.

La mesure, pour une période initiale d’une semaine, est entrée en vigueur vendredi soir à 22H00 (02H00 GMT samedi) dans cette capitale de sept millions d’habitants, qui concentre plus de 80 % des cas du pays.

« Il faut réussir à gagner cette bataille de Santiago, pour remporter la guerre contre le coronavirus », a plaidé le ministre de la Santé, Jaime Mañalich.

Vendredi, le pays comptait 39.542 personnes contaminées et 394 morts depuis le premier cas le 3 mars.

Jusqu’à la semaine dernière, le pays sud-américain enregistrait 350 à 500 nouveaux cas par jour, mais samedi tout s’est accéléré : les bilans ont commencé à enfler d’un millier de nouveaux cas par jour.

Mercredi, le choc a été énorme à l’annonce de 2.660 nouveaux cas, soit une flambée de 60 % en 24 heures. Le nombre de morts quotidiens a lui doublé en deux jours, de 11 mercredi à 26 vendredi.

Le Chili a appliqué très tôt des mesures de confinement dans certains quartiers, au moment où le monde découvrait, incrédule, les images d’une Chine fantôme, avec des habitants forcés à rester chez eux, puis les scènes dramatiques de morts et de malades en Italie, en Espagne et en France.

Il a été l’un des premiers pays d’Amérique latine à émettre, dès le 7 février, une alerte sanitaire en raison du coronavirus.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous