Accueil Société

Coronavirus: des propriétaires de seconde résidence mettent l’État en demeure

Plusieurs centaines de propriétaires de seconde résidence ont pris les services d’un avocat, las de ne pas être entendus par les autorités, et comptent mettre l’État belge en demeure, rapporte dimanche Het Nieuwsblad sur son site internet.

Temps de lecture: 1 min

Les propriétaires de seconde résidence déplorent de ne toujours pas pouvoir retourner dans leur propriété, malgré les mesures de déconfinement déjà prises. Selon les dernières décisions du Conseil national de sécurité, il ne leur sera pas possible de le faire avant le 8 juin au plus tôt.

Une page Facebook de propriétaires de seconde résidence en colère compte plus de 7.000 membres. Un appel y a été lancé en vue d’une action collective en justice et les services d’un avocat ont été sollicités.

Plusieurs centaines de propriétaires d’une seconde résidence à la mer, en Ardenne ou ailleurs en Belgique, ont ainsi versé une contribution financière ces derniers jours pour couvrir les frais de justice. «Notre demande est claire et simple: nous voulons pouvoir choisir de nous rendre dans notre seconde résidence. Pas pour un jour, comme cela a été évoqué, mais également pour une plus longue période», résume un des plaignants, cité par le journal flamand.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

15 Commentaires

  • Posté par Van alphen Guy, lundi 18 mai 2020, 13:06

    Cette action est choquante et vouée à être perdue en justice. Le bien commun prime sur le bien individuel , la propagation du virus ne pouvant être encouragée d'une région à l'autre. Cette action est un manque de respect par rapport au monde médical et relève d'une attitude égoïste. Un peu de bon sens et de patience , tout rentrera dans l'ordre et vous pourrez à nouveau jouir de votre résidence.

  • Posté par Cornélis Michel, lundi 18 mai 2020, 15:46

    C'est l'excuse habituelle que l'on nous sert à chaque fois, qui ne repose sur aucune étude. Quel est le risque de devoir être hospitalisé alors que l'on se situe bien souvent dans un environnement beaucoup plus sécurisant. Si toutefois un symtôme arrive retourné dans son lieu de vie habituel n'est pas un problème.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, lundi 18 mai 2020, 11:36

    Mise "en demeure" pour une "résidence"? C'est cocasse.

  • Posté par Dagnelie Raphaël, lundi 18 mai 2020, 8:15

    Nouvelle preuve de l'égoïsme des gens et surtout la rapacité des avocats.

  • Posté par Cornélis Michel, lundi 18 mai 2020, 10:59

    Vous trouvez égoïste de se rendre chez soi de se ressourcer faire de grande promenade à pied ou en vélo dans un endroit calme sain dans un petit village ou il y a peu de monde

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko