Ryanair s’attend à perdre plus de 200 millions à cause de la crise du coronavirus

Ryanair s’attend à perdre plus de 200 millions à cause de la crise du coronavirus

La compagnie low-cost irlandaise Ryanair s’attend à ce que la crise du coronavirus lui fasse subir une perte « supérieure à 200 millions d’euros au cours du premier trimestre », qui s’étend d’avril à juin. Cela se reflète dans les résultats annuels publiés par la compagnie aérienne ce lundi. « La majeure partie de la flotte de Ryanair a été immobilisée depuis la mi-mars en raison des restrictions gouvernementales sur les vols » pour lutter contre la pandémie de coronavirus, explique Ryanair dans un communiqué.

C’est plus que ce que la compagnie pensait au départ. Pour l’instant, la société assume une perte d’au moins 100 millions d’euros pour ce trimestre.

Les Irlandais s’attendent à transporter moins de 80 millions de passagers cette année financière : à peine la moitié des 154 millions de passagers que Ryanair pensait transporter la société avant la crise sanitaire.

Bénéfices

Le transporteur aérien Ryanair a cependant dégagé un bénéfice net d’un milliard d’euros pour l’exercice achevé fin mars, en hausse de 13 %. En incluant les éléments exceptionnels, le bénéfice net part du groupe annuel atteint 648,7 millions d’euros, soit une baisse de 26,7 % sur un an. Le chiffre d’affaires opérationnel a progressé de 10 % sur un an à 8,5 milliards d’euros.

La brusque chute du trafic à la toute fin de l’exercice décalé du transporteur a réduit le nombre de passagers transportés pendant l’exercice de 5 millions de personnes, et son bénéfice de plus de 40 millions d’euros.

Le transporteur low-cost a annoncé son intention de reprendre 40 % de ses vols à partir de juillet à condition que les gouvernements rouvrent les frontières et en mettant en place des mesures sanitaires comme le port du masque et des contrôles de température, mais en excluant d’imposer la distanciation sociale dans ses appareils.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous