Déconfinement: les premiers marchés ont rouvert ce lundi matin (photos et vidéo)

Des marchés de maximum 50 échoppes peuvent être organisés à partir de ce lundi moyennant l’accord des autorités locales. C’était le cas du marché de Hannut, Grammont ou encore de celui de La Louvière ce lundi matin. Les brocantes et les marchés aux puces ne peuvent pas rouvrir. Les règles de distanciation doivent y être d’application et un plan de circulation doit être instauré. Le port d’un masque ou d’une protection bucco-nasale est obligatoire pour les commerçants et leur personnel et sera fortement conseillé pour les clients.

Les autorités communales compétentes doivent mettre à disposition les produits nécessaires à l’hygiène des mains, aux entrées et sorties du marché. Les marchands doivent le faire, pour leur personnel et de leurs clients, dans les marchés. Il est interdit aux visiteurs de consommer de la nourriture ou des boissons dans les marchés.

Une organisation ou un système permettant de vérifier combien de clients sont présents sur le marché doit être mis en place et un plan de circulation à sens unique avec des entrées et sorties séparées doit être élaboré.

Marché de Grammont.
Marché de Grammont. - Belga

Marché de Grammont.
Marché de Grammont. - Belga

Les sept marchés hebdomadaires de l’entité de La Louvière figuraient parmi les premiers à rouvrir leurs portes dès lundi matin. Des mesures ont été prises dans le cadre des directives sanitaires. Les citoyens étaient invités à se déplacer individuellement.

Les instances communales ont mis au point une série de mesures de sécurité dans le cadre de la crise sanitaire. Les étals ont été espacés d’au moins 1,5 mètre, les mesures d’hygiène sont strictes pour les marchands ambulants, qui devaient, notamment, porter le masque, ne pas distribuer d’échantillon de nourriture ou de boisson. Il a été demandé aux clients de se déplacer seuls, de ne pas manipuler la marchandise, de ne pas consommer sur place et respecter la distanciation physique.

« Nous avons voulu relancer nos marchés dès ce lundi car les commerçants ont souffert, mais nous les organisons dans les règles du contexte sanitaire », a indiqué l’échevin louviérois Laurent Wimlot (PS). « Nous nous en tenons pour le moment aux marchands abonnés et, si tout va bien dans deux semaines, nous pourrions accepter des marchands volants. Tout s’est bien déroulé ce lundi lors de l’ouverture des deux marchés du jour. Celui de La Louvière est plus petit. A Strépy, nous avons accueilli 21 des 28 abonnés. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous