Un yaourt enrichi en noix et microalgues de l'UCLouvain récompensé par la Fevia

Dix-huit équipes ont participé à ce concours annuel à l'innovation qui met les étudiants du secondaire et du supérieur au défi de développer un produit alimentaire durable et innovant.

Le produit qui est arrivé en première position, l'"Aloya", ambitionne de répondre à la carence en acides gras oméga-3 chez les consommateurs. L'équipe louvaniste pourra dès lors représenter la Belgique au concours Ecotrophelia Europe en octobre à Paris.

Les grands gagnants sont suivis sur le podium par une équipe du campus Geel de la Haute Ecole Thomas More avec "PoirOat", un produit pour le petit-déjeuner, avec 60% de poires et une haute teneur en protéines et en fibres.

"Aujourd'hui, en raison de la crise du coronavirus, les gens sont plus conscients que jamais que c'est grâce à de nombreux 'food heroes' que nous pouvons continuer à bien manger et boire tous les jours. Nos entreprises sont également constamment à la recherche de talents scientifiques et techniques qualifiés pour répondre à de nouvelles tendances et des habitudes de consommation qui évoluent", explique Jan Vander Stichele, président de Fevia.

La fédération note en outre quelques tendances qui se sont dégagées de ce concours: recherche d'aliments plus équilibrés et produits de manière durable, aspiration au zéro-déchet, demande pour des sources alternatives de protéines ou encore quête de plus de (bio)diversité.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous