Coronavirus: l’Écosse arrête aussi son championnat, le Celtic Glasgow titré

photo news
photo news

Le Celtic Glasgow, en tête du classement (80 pts en 30 matchs), a été déclaré champion. « Nous aurions tous préféré voir le championnat s’achever sur les terrains, dans les stades et devant les supporters », a déclaré le président de la Ligue écossaise (SPFL) Murdoch MacLennan.

« La Covid-19 a fait des ravages dans les compétitions sportives du monde entier et les répercussions se feront sentir pendant longtemps » a-t-il encore admis.

Alors que la Premier League anglaise est déterminée à trouver un moyen de poursuivre ses activités cette saison, l’Écosse – où les revenus liés aux contrats de télévision sont nettement moins élevés – a toujours été tentée de mettre fin à sa compétition. Les Pays-Bas, la France et la Belgique avaient déjà pris cette décision.

Seule à ce jour, la Bundesliga allemande a repris ce week-end à huis clos. L’Italie et l’Espagne espèrent également recommencer le mois prochain.

Un neuvième sacre consécutif

L’UEFA, l’instance dirigeante européenne du football, souhaite que tous les championnats présentent d’ici au 25 mai des plans de reprise ou des explications sur les raisons de l’annulation. La décision prise en Écosse permet au Celtic de remporter un neuvième championnat d’affilée, ce qui constitue un record.

Le classement final est établi en fonction de la moyenne des points par match. Les Rangers, rivaux de longue date du Celtic à Glasgow, sont loin derrière en deuxième position (67 pts, 29 m.), tandis que Motherwell (46 pts), qualifié pour l’Europa League, est troisième. Aberdeen (45 pts), quatrième, devrait se voir attribuer la place en Europa League accordée aux vainqueurs de la Coupe d’Écosse, cette compétition étant suspendue. Les Hearts (23 pts) sont relégués mais n’ont pas exclu un recours juridique contre la rétrogradation si les pourparlers sur la refondation du championnat échouaient.

« L’attention de tous ceux qui sont impliqués dans le jeu va maintenant se porter sur la façon de remettre le football sur pied et de le faire fonctionner en toute sécurité dès que possible », a déclaré Neil Doncaster, directeur général de la SPFL.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous