Uber, affecté par la pandémie, supprime 3.000 emplois supplémentaires

Le groupe, qui se sépare ainsi en quelques semaines d'environ un quart de ses effectifs au total, va aussi fermer une quarantaine de bureaux dans le monde et prévoit de se concentrer sur son coeur de métier, le transport de passagers et la livraison de nourriture avec Uber Eats. Il abandonne plusieurs projets considérés comme "non-essentiels".

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous