Accueil La Une Monde

Un fonds pour partager le fardeau des pays «serrés»

Les Etats n’ont pas les mêmes moyens pour relancer leur économie. La proposition franco-allemande entend partager l’effort avec les pays les plus touchés.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Le timing était plutôt bien choisi pour l’annonce de la volonté de l’Allemagne d’une vraie solidarité européenne, basée sur des emprunts communs au bénéfice des plus touchés par la crise Covid-19. Le matin même, le fait que l’Allemagne pesait pour 50 % des aides publiques validées par la Commission pour atténuer le choc économique des mesures de confinement sur ses entreprises (contre 15 % environ pour l’Italie et la France, 3 % la Belgique et 2 % pour l’Espagne) avait fait couler beaucoup d’encre. Cela attestait le fait que tous les Etats n’étaient pas égaux face à la relance.

A côté du budget européen pour 2021-2027, la France et l’Allemagne proposent donc la création d’un fonds de relance de 500 milliards d’euros, sous forme de subventions aux Etats les plus touchés.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs