Après avoir déclaré prendre de l’hydroxychloroquine, Donald Trump provoque un tollé

Après avoir déclaré prendre de l’hydroxychloroquine, Donald Trump provoque un tollé

Lundi, lors d’un point presse, Donald Trump a annoncé qu’il prenait de l’hydroxychloroquine à titre préventif. « J’en prends parce que j’entends de très bonnes choses », a déclaré M. Trump lors d’un échange avec les journalistes. « Vous connaissez l’expression : qu’est-ce que vous avez à perdre ? », a-t-il ajouté.

Sa déclaration a immédiatement déclenché des réactions au sein de la classe politique américaine, mais pas que.

Sur CNN, la présidente démocrate de la Chambre des représentants a critiqué le comportement du président. « Il est notre président et je préférerais qu’il ne prenne pas quelque chose qui n’a pas été approuvé par les scientifiques », a-t-elle déclaré.

En direct, Neil Cavuto, un animateur de la chaîne Fox News, connue pour être pro-Trump, a étonné. « Ceux qui l’ont pris, au sein des populations vulnérables, y compris ceux ayant des problèmes respiratoires, en sont morts. J’insiste une fois de plus, ils en sont morts. »

Pour éviter des conséquences néfastes, le présentateur a commenté : « Si vous êtes dans une population à risque et que vous prenez ce traitement à titre préventif pour vous protéger contre le coronavirus, ou dans le pire des cas, parce que vous avez été infecté, et êtes dans cette population à risque, ça va vous tuer. »

Trump a réagi aux dires de l’animateur sur Twitter : « Fox News n’est plus la même. Le grand Roger Ails nous manque. Vous avez plus de personnalités anti-Trump, de loin, que jamais auparavant. Je cherche une autre chaîne. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Joe Biden n’abandonne pas la hausse du salaire minimum; il préfère l’obtenir par d’autres voies.

    Joe Biden ajourne la hausse du salaire minimum

  • Le périmètre de sécurité, avec ses arêtes hérissées de lames de rasoir et ses gardes nationaux lourdement armés, «donne des airs de base militaire au siège de notre démocratie», regrette une élue. © EPA.

    Danger maximal contre le Congrès et Joe Biden

  • Inviter Donald Trump à prendre la parole à la prestigieuse conférence conservatrice de cette fin de semaine à Orlando? Liz Cheney n’a pas la même opinion à ce sujet que le chef de la minorité républicaine à la Chambre, Kevin McCarthy (à dr.)...

    Etats-Unis: les Républicains restent arrimés à Donald Trump

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous