Coronavirus - Le moral des investisseurs allemands poursuit son rebond en mai

Cet indicateur, particulièrement instable, a atteint en mai 51,0 points, en hausse de 22,8 points par rapport à avril, après une chute historique de 58,2 points en mars à cause du coronavirus.

Ce score surpasse les prévisions des analystes cités par le fournisseur de service financiers Factset, qui tablaient sur un ZEW à 30 points, en légère hausse.

"La confiance dans un redressement de la conjoncture à partir de l'été grandit", estime Achim Wambach, le président de l'institut ZEW.

Dans la zone euro, l'indice gagne 20,8 points sur un mois, pour atteindre 46,0 points en mai.

La composante du baromètre mesurant la confiance dans la situation économique actuelle se stabilise en mai, atteignant -93,5 points, en baisse de deux points sur un mois, après une chute de 48,4 points en avril.

Les craintes concernant la conjoncture allemande restent donc présentes, alors que le pays est officiellement entré en récession au premier trimestre, avec une chute de 2,2% de son PIB en raison du coronavirus.

Comme l'ensemble des pays européens, l'économie allemande a subi un choc multiforme, puisque le confinement décrété face à la crise sanitaire a paralysé la production de nombreux secteurs, fortement ralenti les échanges et bridé la consommation.

Pour le deuxième trimestre, entre avril et fin juin, les principaux instituts économiques du pays prévoient une chute de 10% du PIB sur un an, du jamais vu depuis 50 ans.

Mais le desserrement des mesures de confinement, entamé début mai dans plusieurs pays européens, pousse les investisseurs à l'optimisme pour la deuxième partie de l'année, alors que la pandémie continue de marquer le pas en Allemagne.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous