Trafic d’influence et corruption: José Happart condamné à 8 mois de prison avec sursis

Trafic d’influence et corruption: José Happart condamné à 8 mois de prison avec sursis
Photo News

Le tribunal correctionnel de Liège a condamné mardi matin José Happart à une peine de 8 mois de prison avec sursis et à une amende de 1.650 euros avec sursis pour la moitié. José Happart, acquitté pour des faits de faux, a été condamné pour trafic d’influence et corruption. Des peines de 6 mois de prison, parfois avec sursis, ont été prononcées contre trois autres personnes impliquées dans le dossier.

José Happart était poursuivi pour avoir usé de son influence et avoir favorisé des entrepreneurs dans le cadre de la construction à bas prix de la maison d’une amie. Il contestait ces faits et avait refusé une transaction pénale. Il avait donc été renvoyé devant le tribunal pour répondre des faits en même temps que son amie, qu’un entrepreneur et qu’un quatrième protagoniste.

Trois heures ont été nécessaire à la lecture du jugement. Le tribunal a acquitté José Happart pour des faits de faux et deux faits de corruption. Il a par contre été condamné pour trafic d’influence et deux autres faits de corruption. Le tribunal lui a infligé une peine de 8 mois de prison avec sursis ainsi qu’une amende de 1.650 euros, avec sursis pour la moitié. Les quatre personnes condamnées devront se partager le paiement de frais de justice pour 95.000 euros.

«Nous examinerons la possibilité de faire appel de cette décision. Notre action sera fondée sur les motivations qui ont conduit à cette condamnation», a indiqué Me Philippe Zevenne, avocat de José Happart.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous