Lewis Hamilton se prépare pour la reprise de la Formule 1: «Je ne veux pas être complètement rouillé»

photo news
photo news

Le sextuple champion du monde s’inquiète d’être « complètement rouillé » et a donc pris les choses en main. La Formule 1 espère pouvoir disputer sa première course le 5 juillet en Autriche, à huis clos.

Il s’est entretenu sérieusement avec son team Mercedes. « J’espère revenir en meilleure forme. Mais nous allons monter dans la voiture et nous allons probablement avoir l’entraînement de vendredi et nous serons tous rouillés comme des diables. Ce sera donc très intéressant de voir comment nous allons nous mettre en route. J’ai parlé au téléphone avec mon équipe et j’ai essayé de discuter d’un plan pour aborder cela. »

« Nous serons prêts »

Hamilton a reconnu qu’il va sans doute devoir se mettre au simulateur pour retrouver ses sensations. « Je vais probablement me mettre au simulateur, simuler des Grands Prix ce que je n’aime pas toujours, mais en utilisant ces outils on veut être sûr que lorsque nous aborderons la première course, nous serons prêts comme si nous n’avions manqué aucune course ».

S’assurer d’être au sommet de sa condition quand la saison reprendra représente un « vrai défi », selon le Britannique. « Je ne sais pas si nous allons pouvoir le faire, mais c’est un bon objectif à atteindre ». « Je suis en assez bonne forme, mais je pourrais toujours être en meilleure forme. Je vois des choses comme ’J’ai un peu de graisse ici, je dois travailler plus dur, je dois aller courir ». Et en réalité, je n’ai pas vraiment beaucoup de graisse », a-t-il reconnu.

« Ma famille me manque »

Pour se donner toutes les chances, Hamilton s’est isolé de sa famille pour se préparer en compagnie de son coach en entraîneur Angela Cullen. « Je ne suis pas avec ma famille et ce n’est certainement pas facile parce que j’aimerais être avec ma sœur et ma nièce et mon neveu. Je suis sûr qu’ils m’auraient rendu fou maintenant, mais ça me manque encore de les voir comme je suis sûr que beaucoup de gens manquent de voir leur famille ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Belga

    Par DOMINIQUE DRICOT

    Rallye

    Quand François Duval a montré la voie à Thierry Neuville

  • La F1 fera bien un arrêt en Belgique, mais sans public.

    Par Thierry Wilmotte

    Formule 1

    La Formule 1 se relance en cassant les prix

  • BELGAIMAGE-151514837

    Par DOMINIQUE DRICOT

    Moteurs

    Du champagne et des larmes pour Jacky Ickx au GP de France en 1968

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous