Accueil Société

Les vacances, un moment vital pour les jeunes défavorisés

Avec l’annulation des excursions et des voyages scolaires, des jeunes ont connu une période ininterrompue de confinement.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Sports Temps de lecture: 3 min

Au Logis de Genval, ils sont 35. Garçons et filles, âgés de 3 à 18 ans. Mais en Belgique, ils sont des centaines à ne pas rentrer chez eux. Ou pas très souvent. Par décision du Tribunal de la jeunesse ayant à juger de faits de délinquance, ou par une autre autorité administrative confrontée à des parents qui ne sont pas ou plus en mesure de jouer leur rôle.

Alors, qu’ils soient logés au Moulin ou à la Fermette qui la jouxte, leur maison, c’est là. Mais même si son environnement verdoyant est plutôt agréable, ils aiment s’en éloigner de temps en temps, comme tout le monde. « C’est d’autant plus vrai dans la foulée de ce confinement qui, pour eux, se sera soldé par une période ininterrompue au Logis : pas d’école, donc pas de sortie ! Et en plus des voyages scolaires annulés pour certains, pas beaucoup de visites aux familles non plus », soupire Emmanuelle Grosjean, la directrice de cette ASBL vieille de plus d’un demi-siècle.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs