L’OM propose à Villas-Boas une prolongation de deux ans plus une année en option

L’OM propose à Villas-Boas une prolongation de deux ans plus une année en option
Photo News

L’Olympique de Marseille a proposé à son entraîneur André Villas-Boas une prolongation de contrat de deux ans, plus une année en option, a annoncé le club phocéen mardi dans un communiqué, souhaitant « rétablir la réalité des faits », sur fond de rumeurs de départ du Portugais.

Cette année en option serait liée à la qualification de l’OM en Ligue des champions à l’issue de la saison 2023-2024.

Si cette proposition était acceptée par le technicien portugais, encore lié pour une saison avec Marseille, il pourrait donc rester cinq saisons de suite aux commandes de l’équipe qu’il vient juste de ramener en C1, pour la première fois depuis sept ans, avec une 2e place à l’issue de cette saison de Ligue 1 tronquée par la pandémie de Covid-19.

Toutefois, les rumeurs de départ d’AVB n’ont cessé de gonfler depuis l’annonce jeudi de la fin de contrat du directeur sportif olympien, Andoni Zubizarreta. Une séparation décidée « d’un commun accord » avec l’ancien gardien de but basque, selon l’OM.

Problème : Villas-Boas avait toujours exprimé clairement son soutien à « Zubi ». « Je suis venu ici, un pour la grandeur du club, deux pour Andoni Zubizarreta. J’ai déjà dit que mon futur est intimement lié à son futur », avait ainsi lancé « AVB » en janvier.

A cette époque, la liberté d’action de l’Espagnol semblait déjà réduite avec l’arrivée de l’Anglais Paul Aldridge comme conseiller. Le divorce entre le club et « Zubi », à qui il restait un an de contrat, serait aujourd’hui la conséquence de la volonté réitérée du club de se doter d’un « directeur général chargé du football ».

AVB, comme Deschamps et Garcia

« Depuis 20 ans, seuls trois entraîneurs ont bénéficié d’un engagement contractuel de 4 ans ou plus : Didier Deschamps, Rudi Garcia (parti à la fin de la saison 2018-1019, ndlr) et aujourd’hui André Villas-Boas, avec cette proposition », souligne l’OM, propriété de l’Américain Frank McCourt.

« Cela démontre toute la confiance du club dans les qualités de technicien d’André Villas-Boas avec lequel l’Olympique de Marseille souhaite écrire une page décisive de son histoire moderne », poursuit le communiqué.

Si le président de l’OM, Jacques-Henri Eyraud, avait affirmé vendredi sur RMC son espoir qu’« AVB » reste à la tête de l’équipe olympienne encore « de nombreuses années », ni lui ni le club n’avaient jusqu’ici précisé la durée de la prolongation de contrat proposée à l’ancien adjoint de José Mourinho.

Selon de nombreux médias, la tendance serait pourtant au départ de Villas-Boas, dans le sillage de Zubizarreta. Même si le technicien portugais, en vacances en famille à Porto, est resté muet depuis le début de ce feuilleton. Et cette offre de prolongation ne serait qu’une manœuvre des dirigeants olympiens, pour faire peser sur AVB la responsabilité d’une rupture.

Si le Portugais choisissait de partir, ce serait « sa responsabilité, sa décision », avait ainsi prévenu Eyraud vendredi, toujours sur RMC, laissant délibérément la balle dans le camp de son entraîneur.

Selon le communiqué du club mardi, le président de l’Olympique de Marseille avait évoqué avec André Villas-Boas sa volonté de lui proposer une prolongation de contrat « dès la semaine dernière ». Proposition qui a été confirmée par Frank McCourt à l’entraîneur portugais « dans le week-end », insiste le club phocéen.

Cette nouvelle proposition de contrat a été transmise à Villas-Boas lundi en fin de journée, précise l’OM.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous