Accueil Monde

Au secours des manuscrits islamiques

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Dans un bâtiment discret de trois étages du village de Baco Djikoroni, à Bamako, capitale du Mali, tout le monde s’affaire. Au total, 74 personnes y travaillent sur la numérisation des 377.491 manuscrits qui ont été sortis de Tombouctou en 2012 pour éviter leur destruction par les islamistes. Parmi ces manuscrits figurent ceux du Fundo Kati, la bibliothèque andalouse qui relie la ville à l’Espagne. Au rez-de-chaussée, certains montent les caisses en carton qui les hébergeront ; à l’étage du dessus, des experts les identifient, les cataloguent et les numérisent. Cette opération de sauvetage des documents a été un véritable exode. Les familles propriétaires des bibliothèques privées de Tombouctou et les responsables du centre Ahmed Baba, où se trouve la plus grande collection de documents, les ont sortis en catimini. Beaucoup d’entre eux y ont risqué leur vie.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs