Accueil Société

La Commission européenne exhorte la Belgique à remédier à sa «pénurie structurelle» de soignants

L’exécutif européen note aussi la nécessité « essentielle » de garantir un approvisionnement suffisant en produits médicaux critiques.

Temps de lecture: 2 min

La pandémie de Covid-19 « a montré que la Belgique faisait face à une pénurie structurelle de professionnels de la santé à laquelle il faut remédier », pointe du doigt la Commission européenne dans ses recommandations par pays publiées mercredi.

« Le système de santé belge est performant en matière de soins intensifs dans les hôpitaux », reconnaît néanmoins l’exécutif européen. « Toutefois, la pandémie de Covid-19 a mis en évidence un certain nombre de lacunes affectant la résilience du système de santé lorsqu’il est confronté à une crise grave de santé publique. Elle a montré que la Belgique faisait face à une pénurie structurelle de professionnels de la santé à laquelle il faut remédier », expose-t-elle.

L’exécutif européen note aussi la nécessité « essentielle » de garantir un approvisionnement suffisant en produits médicaux critiques, y compris en équipements de protection, en particulier pour les professionnels de la santé et les travailleurs exerçant d’autres fonctions exposées.

A ses yeux, un élément important de la stratégie de santé publique sera « la mise en œuvre sans accroc » de l’accord de la conférence interministérielle Santé publique visant à mettre du personnel hospitalier et des infrastructures hospitalières (qui relèvent de la compétence fédérale) à la disposition d’établissements de soins de longue durée (qui relèvent de la compétence communautaire), comme les maisons de repos et de soins.

La Commission relève régulièrement la nécessité d’une meilleure coopération entre divers niveaux de pouvoir en Belgique.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Deroubaix Jean-Claude, jeudi 21 mai 2020, 0:52

    Mme von der Leyen pourrait adresser ses recommandations à son ami le président du Conseil européen directement, il se fera un plaisir de le transmettre au précédent premier ministre belge et à sa suppléante actuelle. Non ?

  • Posté par Smyers Jean-pierre, mercredi 20 mai 2020, 14:19

    Quelque chose me turlupine. À la tête du Conseil européen, un certain Michel, Charles, un homonyme dirait-ton d'un ancien premier Ministre belge entre 2014 et 2019 du nom de Charles Michel, qui présidait le gouvernement qui n'a pas fait grand chose (euphémisme) pour palier la pénurie des professionnels des soins de santé. Bizarre, bizarre.

  • Posté par Tiberghien Bertrand, mercredi 20 mai 2020, 15:02

    La Commission n'est pas le Conseil. Ici il s'agit de recommandations de la Commission.

  • Posté par Pire Bernard, mercredi 20 mai 2020, 13:18

    Plus facile de formuler des recommandations et enfoncer des portes ouvertes une fois l'orage passé... Où était-elle la belle Europe au moment de coordonner la réplique au Covid ? Cette même Europe qui sanctionne tout débordement budgétaire et indirectement pousse les gouvernements à sabrer dans toutes les dépenses année après année... On limite le nombre d'étudiants en médecine dans les universités belges mais on importe des médecins du monde entier... Quelqu'un peut-il m'expliquer à quoi rime tout ce cinéma?

  • Posté par Biot Philippe, mercredi 20 mai 2020, 12:37

    C'est la totale! Même l'E.U. tape sur les doigts de nos dirigeants. Madame Marghem trouvera-t-elle encore à rouspéter sans craindre le ridicule? La réquisition pour palier au problème de pénurie? Ca existe ailleurs que chez nous ou bien c'est une exclusivité, une bonne (?) blague, belge? Une pénurie structurelle. Pas moins! Qui c'est qui voulait continuellement que Madame De Block réduise ses dépenses encore et encore?

Plus de commentaires

Aussi en Société

Un nouveau code pénal présenté avant cet été, mais sans le féminicide

Le ministre de la Justice annonce vouloir passer la réforme du code pénal en première lecture avant l’été. Si celui-ci, vieux de plus de 150 ans, doit être dépoussiéré et mieux organisé, ses auteurs estiment qu’il faut être prudents avec la notion de féminicide, que certains souhaitent y intégrer.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko