Espagne, Brésil, Angleterre…: retour sur les cinq moments clés de Roberto Martinez à la tête des Diables rouges (vidéos)

photo news
photo news

À la tête des Diables rouges depuis 2016, Roberto Martinez a remplacé Marc Wilmots, au sortir d’un Euro décevant. Pour ne pas dire frustrant. Comme sélectionneur de l’équipe national belge, l’Espagnol a un bilan des plus satisfaisants. En 43 matches, il peut se targuer d’afficher 34 victoires, six partages, pour seulement trois défaites (Espagne, France et Suisse). Soit un impressionnant ratio de 79 % de succès. Avec lui, la Belgique caracole toujours en tête du classement FIFA.

En prolongeant son contrat jusqu’en 2022, Roberto Martinez affermit les ambitions belges pour les prochains tournois (Euro en 2021 et le Mondial en 2022). Avec l’espoir de faire encore mieux qu’à la Coupe du monde 2018, lors de laquelle les Diables avaient décroché une troisième place historique. Retour sur les cinq moments clés du mandat de Roberto Martinez à la tête des Diables…

1er septembre 2016 : premier match et première défaite contre l’Espagne (0-2)

2 juillet 2018 : les Diables renversent le Japon en huitièmes de finale du Mondial (3-2)

6 juillet 2018 : la partition parfaite contre le Brésil en quarts de finale du Mondial (2-1)

14 juillet 2018 : une troisième place historique au Mondial après la victoire contre l’Angleterre (2-0)

18 novembre 2018 : la Belgique prend l’eau à Lucerne, en Suisse, pour la Nations League (5-2)

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous