Accueil Opinions Cartes blanches

Carte blanche: «Ouvrir les écoles pour libérer la société»

« La décision de ne pas rouvrir les écoles – si ce n’est de manière marginale – est potentiellement déstabilisatrice pour l’ensemble de la société belge ».

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

L'éducation, c'est la famille qui la donne ; l'instruction, c'est l'État qui la doit. ». C’est par ces mots que Victor Hugo résumait le rôle fondamental de l’école, à une époque où son caractère général et obligatoire n’était aucunement acquis. Il est manifeste que, depuis le début du confinement, l’équilibre ici décrit a été remis en cause. Lundi 18 mai, les écoles de Belgique ont bien, pour la première fois depuis deux mois, rouvert leur porte… mais pour n’accueillir que trois niveaux sur quinze. Et encore, seule une grosse moitié d’élèves concernés étaient présents pour un retour en classe qui ne les concerne qu’au maximum deux jours par semaine. Pour toute une série de niveaux, en particulier maternelle et primaire, il est annoncé que les enfants ne reverront plus leur école avant le mois de septembre. Un collectif de pédiatres a récemment alerté sur les risques et les dommages qu’encourent les enfants déscolarisés aussi longtemps. On ne peut qu’abonder dans leur sens.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Dentin Jean, samedi 23 mai 2020, 10:16

    Un facteur dont on ne parle pas car politiquement incorrect: les enseignants restent payés à 100%, ce qui ne les incite pas vraiment à reprendre le travail.

  • Posté par tran henri, jeudi 21 mai 2020, 10:53

    Merci Ce serait bien que ça bouge. C'est dur d'entendre qu'il est impensable de prolonger l'enseignement pendant juillet et août parce que les enseignants auront bien besoin de se reposer ( propos non ironiques)! L' excellence de l'enseignement s'éloigne...

  • Posté par Naeije Robert, mercredi 20 mai 2020, 21:48

    Merci pour ce texte indispensable, un des trop rares moments de lumière au milieu de l'avalanche journalière de cartes blanches idéologiques/obscurantistes publiées par le SOIR depuis l'épîdémie de COVID-19.

  • Posté par Bollinne Philippe, mercredi 20 mai 2020, 20:16

    L'instruction ; vue par Victor Hugo; n' a plus rien de commun avec le système d'éducation actuel. De son temps, l'instruction était un outil de structuration de la société, permettant aux esprits brillants de dépasser les clivages de classe imposés par les bien pensants. Qu'avons-nous aujourd'hui ? Rien de structurant puisqu'il n'y a plus de projet social. Les étudiants sont des souris de laboratoires de multiples expériences sociales. Plusieurs générations de jeunes cerveaux passées au hachoir des réducteurs de tête et leurs séides sociologues. Bref : l'éducation d'aujourd'hui n'est plus que "qualifiante" au regard des critères définis hier par les employeurs, critères qui seront caducs demain. Un temps de retard donc ! Quel est le risque d'une rupture de scolarité ? J'y vois un coup d'arrêt de ces expériences sociales. Les étudiants vont devoir redéfinir leurs priorités sans courir nécessairement après les qualifications "rentables". Si cela se produisait, ce serait un grand gain pour la leur futur (et le nôtre). Un an de perdu ? Pas nécessairement. Rien n'empêche chacun de s'instruire a tout âge. Quant aux épreuves qualifiantes, les volets théoriques peuvent être menés à distance ... enfin lorsque l'infrastructure informatique est correctement maîtrisée.

Aussi en Cartes blanches

Carte blanche La faim n’est pas une fatalité

Chaque année, la Journée mondiale de l’alimentation est une triste occasion de constater que nous sommes loin d’être « sur la bonne voie » pour éliminer la faim d’ici 2030. Les solutions ? Plus de cohérence entre nos politiques agricoles, climatiques et économiques, d’une part, et se réapproprier les systèmes alimentaires pour permettre une transition vers l’agroécologie, d’autre part.

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs