La France désire rouvrir ses frontières cet été et accueillir les Belges

La France désire rouvrir ses frontières cet été et accueillir les Belges

Ce mercredi, les ministres des Affaires étrangères de dix pays européens (Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, France, Luxembourg, Pays-Bas, Pologne, République tchèque et Suisse) se sont réunis par vidéoconférence pour discuter d’une approche coordonnée en vue de restaurer la possibilité pour tous de voyager dans l’Union européenne et dans l’espace Schengen.

« La liberté de circulation et de déplacement à travers l’Europe est un élément fondamental du projet européen. Notre objectif est de restaurer la liberté de mouvement. Mais il est évident que nous devons le faire de manière à ne pas risquer de perdre le bénéfice des efforts considérables consentis par tous pour contrôler la pandémie. Il est important de pouvoir circuler en toute sécurité en Europe », a précisé le ministre belge, Philippe Goffin, dans un communiqué.

Les dix ministres se sont félicités des orientations émises par la Commission européenne le 13 mai dans ses communications sur une approche progressive et coordonnée pour restaurer la liberté de circulation et lever les contrôles aux frontières intérieures. « Ces lignes directrices représentent une base importante pour les discussions en vue de convenir de critères pour les prochaines étapes », a souligné M. Goffin (MR).

Les États membres de l’UE et de Schengen, en particulier ceux qui ont une frontière commune, doivent se concerter étroitement en ce qui concerne les conditions d’une levée progressive des restrictions aux frontières, les mesures de quarantaine et la restauration des services de transport transfrontaliers, a-t-il ajouté.

Les dix ministres ont assuré partager sept points, comme une « approche par étapes progressives coordonnées et convenues entre les États membres de l’UE et de (l’espace) Schengen » en vue de parvenir à une normalisation progressive des voyages transfrontaliers et la réouverture des postes frontaliers, « en accordant une attention particulière à la situation des travailleurs frontaliers ».

Des vacances en France ?

Comme le rapportent nos confrères de Sudinfo, la France a annoncé vouloir rouvrir ses frontières si la situation sanitaire le permet. Aucune date n’a été communiquée, mais le secrétaire d’Etat français auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Baptiste Lemoyne, a communiqué son espoir de voir une ouverture des frontières intérieures dès la mi-juin.

Après la réunion, il a tenu des propos notamment destiné aux Belges : « Je voudrais dire aux Belges et aux Néerlandais, en particulier à ceux qui ont une deuxième maison dans notre pays : bienvenue en France. »

« D’ici là il faut travailler avec les pays frontaliers, entre Européens pour éviter d’avoir une Europe à plusieurs vitesses », a-t-il insisté. L’Italie a d’ores et déjà annoncé une réouverture le 3 juin de ses frontières aux touristes de l’UE. L’Allemagne vise pour sa part une levée à la mi-juin des restrictions de circulation mises en place à ses frontières.

Cinq pays d’Europe centrale (Allemagne, Autriche, Hongrie, Slovaquie et République tchèque) envisagent aussi d’ouvrir les frontières les séparant vers la mi-juin.

L’assouplissement aux frontières – qui sont de facto restées entrouvertes puisque les passages de transfrontaliers et de marchandises restent permis – devrait se faire en plusieurs phases, selon Jean-Baptiste Lemoyne.

« Il y aura dans un premier une levée partielle en fonction de la situation épidémique dans les différents territoires d’Europe et puis plus tard une levée générale », a-t-il indiqué.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous