Accueil Léna

Morts asphyxiés, des rêves plein la tête et des dettes plein les poches

En octobre 2019, 39 migrants ont été retrouvés morts dans un camion frigorifique au Royaume-Uni. Un voyage dans leur Vietnam d’origine nous a permis d’en savoir plus sur leurs motivations à quitter leur pays.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 13 min

Je suis désolée, maman. Mon voyage a échoué. Je t’aime très fort. Je suis en train de mourir, parce que je n’arrive pas à respirer. » Cachée dans un camion, Pham Thi Tra My, 26 ans, a envoyé ce message de désespoir depuis son téléphone portable. A l’autre bout du monde, c’était encore le petit matin et personne, dans la minuscule maison de sa famille au nord du Vietnam, n’a remarqué la brève lumière bleutée annonçant cette alerte. Le téléphone de sa mère était en silencieux. Le lendemain, malgré les appels toujours plus insistants de ses proches, il était déjà trop tard. Le manque d’air et une température extrêmement élevée avaient tué la jeune femme et 38 de ses compatriotes qui, comme elle, s’étaient entassés dans ce maudit camion pour réaliser leur rêve : rejoindre le Royaume-Uni pour y trouver une vie meilleure et envoyer de l’argent à leur famille.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs