La légende de l’Athletic Bilbao Aritz Aduriz raccroche les crampons à 39 ans

La légende de l’Athletic Bilbao Aritz Aduriz raccroche les crampons à 39 ans
Photo News

L’attaquant espagnol Aritz Aduriz, légende de l’Athletic Bilbao, raccroche les crampons à 39 ans, a-t-il indiqué mercredi. Il avait annoncé l’été dernier qu’il mettrait un terme à sa carrière en fin de saison, mais des problèmes à la hanche l’ont poussé à arrêter plus tôt que prévu.

« Le moment est venu. Hier, les médecins m’ont conseillé de voir un chirurgien, le plus tôt possible, et de me faire poser une prothèse de la hanche, pour pouvoir continuer à vivre ma vie le plus normalement possible. Malheureusement, mon corps a dit ’assez’. Je ne peux plus aider mes coéquipiers comme je l’aurais souhaité, ni comme ils le méritent. C’est la vie d’un sportif de haut niveau ».

Formé à l’Athletic Bilbao, Aritz Aduriz était revenu au club basque en 2012, après avoir joué à Majorque (2008-2010) et Valence (2010-2012). Le natif de San Sebastian avait déjà porté le maillot de l’Athletic Bilbao en 2002-2003 et de 2005 à 2008.

Aritz Aduriz, qui a remporté la supercoupe d’Espagne contre Barcelone en 2015, et a été deux foix meilleur buteur de la Liga en 2014-2015 (18 buts) et 2015-2016 (20 buts), Il a aussi terminé deux fois meilleur buteur de l’Europa League (10 buts en 2015/16 et 8 buts en 2017/18). Il compte par ailleurs 13 sélections avec l’Espagne.

L’attaquant basque a en tout joué 573 matches professionnels (219 buts et 63 assists).

Alors que la Liga est paralysée depuis le 12 mars par la pandémie de coronavirus, les clubs espagnols ont repris cette semaine l’entraînement collectif par petits groupes. Le championnat devrait reprendre en juin.

L’Athletic Bilbao doit également encore disputer la finale de la Coupe du Roi face à son voisin de la Real Sociedad, repoussée à une date ultérieure en raison de la pandémie de nouveau coronavirus.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Une image rare
: Musonda Jr en action (ici avec Vitesse Arnhem).

    Par Philippe Gerday

    Football international

    Pour Charly Musonda Junior, c’est la fin du calvaire

  • collage

    Par D.S.

    Standard

    Standard: quatre jeunes seront intégrés au noyau A

  • « Abbas Bayat interrompait parfois l’entraînement pour montrer aux joueurs comment ils devaient tirer ! »

    Par Philippe Dewitte

    Charleroi

    Mario Notaro: «À 70 ans, tu t’approches de la sortie de tout…»

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous